[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour

[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour 1

Au programme : le test de la nouvelle Suunto 5 Peak et de la mise à jour de Janvier 2022

Depuis juillet 2021, j’ai au poignet la petite nouvelle de Suunto : la Suunto 5 Peak. Beaucoup de beta-test et d’évolutions après, j’ai décidé de vous donner mon point de vue sur cette nouvelle venue de Finlande ! Je ne vais pas vous faire un test détaillé je laisse ça aux excellents Jerome de montre-cardio GPS ou Greg de Nakan

Et oui alors que Suunto vient de se faire racheter par un nouveau groupe chinois Liesheng , la Suunto 5 Peak est bien faite « Made in Finland » contrairement à la Suunto 5 qui était faite en Chine ! J’espère que cette volonté de Suunto de ramener l’assemblage de la majorité de ces produits (seul la S7 est faite en Chine) sur son territoire perdura. 

Une Suunto 5 Peak pour qui ?

Sûrement une des questions les plus dures à répondre, car cette montre est celle qui peut toucher le plus large public chez Suunto. Pour moi, elle se définit comme la nouvelle « entrée de gamme » de la marque, plutôt une entrée de gamme « plus » qui garde l’ADN outdoor de la marque.

Le manque pour une véritable montre outdoor est le classique ABC (altimètre, baromètre, boussole) mais dans la majorité des cas (hors haute montagne) le besoin d’avoir une précision extrême sur l’altitude ou la pression n’est peut-être pas nécessaire.

Outre la complétude des fonctions qu’offre Suunto sur cette montre comparée aux autres montres de sa gamme, le prix est très intéressant de 299€ pour des performances au niveau GPS comparables à des montres 2 ou 3 fois plus chers !

Vous pouvez directement la précommander ou l’acheter sur le lien suivant :

[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour 2

 

Le design 

Suunto 5 PeakVous reconnaîtrez sûrement que le design est proche de la Suunto 3 avec qui elle partage le boîtier. On retrouve aussi un lien avec sa grande sœur la Suunto 9 Peak dans ce design sobre, compact et ultra fin. Je la trouve très classe et elle passe très bien au quotidien comme pendant le sport. Exit la protubérance qui intégrait le GPS sur la Suunto 5, celui-ci est maintenant dans le boîtier.

On retrouve les 5 boutons de la S5 ceux de droite en haut et en bas pour évoluer dans les menus et celui du centre pour « valider », le bouton en bas à gauche pour revenir en arrière et le dernier bouton de gauche pour quelques actions spéciales comme afficher les fenêtres secondaires (temps de récupération, calories dépensées..).

Le dernier point très important, je trouve est le poids : 39 grammes. C’est tellement agréable qu’elle disparaît au quotidien !  

L’autonomie

Au quotidien, je recharge ma montre tous les 5-7 jours environs en ayant le suivi quotidien de la fréquence cardiaque, les notifications et en ce moment 4h d’entraînement avec le GPS et 1h en intérieur.

Pour les exercices, la montre dispose de 3 modes avec le GPS :

  • 22h en mode Performance : GPS toutes les secondes, FC au poignet et Bluetooth activé (estimée en 19h31 et 22h48). 
  • 40h en mode Endurance : GPS toutes les minutes, FC au poignet activée, luminosité de l’écran plus faible et Bluetooth activé (estimée entre 38h55 et 42h35). Attention pas de FusedTrack ici : vous n’aurez pas une belle trace comme sur la S9 par exemple mais un trait toutes les minutes.
  • 167h en mode Tour : GPS qui enregistre 1 point par heure, et tout désactivé 

Le mode Performance passe à 27h si vous désactivez le cardio au poignet !

Pour le rechargement, comptez environs 1h30 pour passer de 0 à 100%

Les fonctionnalités 

Au quotidien, elle dispose exactement des mêmes fonctionnalités que la Suunto 5 : 

  • FC, Ressources, suivi des pas, suivi du sommeil, suivi de l’entraînement et de la performance (VO2max). Toutes ces fonctions sont aussi présentes sur la S9
  • La connectivité avec votre téléphone avec les notifications et le contrôle de la musique 
  • La suggestion d’entraînement avec les 3 modes : Entretenir / Améliorer / Booster 

Le suivi d’itinéraire avec le turn by turn est aussi présent. C’est clairement un « must have » pour le outdoor et ça Suunto l’a bien compris. On retrouve aussi sur l’application la possibilité de se connecter à son compte Komoot ou Wikiloc pour télécharger plus facilement les itinéraires. Vous pourrez aussi utiliser la fonction « chemin tracé » pour faire coller votre sortie avec votre tracé gpx (en trichant un peu du coup)

La nouveauté est la mise à jour Over the Air en Bluetooth via SuuntoApp. La mise à jour est téléchargée sur l’application et transférée sur votre montre qui se met à jour automatiquement la nuit (ou manuellement si vous le souhaitez dans le menu Paramètres)

On retrouve tous les systèmes GPS comme sur la S9 : GPS, Glonass, Beidou et Galileo

Sur le terrain

En course à pied, je trouve personnellement la trace très adoucie (parfois trop à mon goût). Cela peut la rendre moins précise localement qu’une Suunto 9 au profit d’une trace globale très propre mais elle reste largement dans la moyenne des GPS du moment. Ce constat se fait surtout en cas de virage serré où la trace a tendance à couper comme vous pouvez le constater sur les images. Comparé à ma montre de référence, je constate en moyenne 1% de moins sur la distance (soit 100m sur 10km) et jusque 3% (1 fois), on retrouve au final des distances proches des concurrents.

Ce filtrage a aussi un petit effet sur la vitesse qui a tendance à être légèrement en retard. Au quotidien, pour du fractionné, ça ne se voit pas et cela n’a pas d’impact. C’est plutôt si l’on analyse très finement en comparant à une autre montre que l’on verra la différence.

En vélo, la trace est plus propre, sûrement due à la vitesse. La taille de l’écran peut par contre être légèrement pénalisante si on souhaite positionner la montre sur le cintre. La lisibilité est plutôt bonne mais pourrait être compliquée pour certaines personnes. 

(NDLR:Si vous avez déjà lu d’autres reviews, vous noterez sûrement quelques différences sur la qualité de la trace GPS. Celui-ci a été réalisé avec la dernière version du firmware contrairement à la majorité de ceux présents actuellement en ligne)

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par jaife (@lacaveajaife)

 

Niveau altitude, au quotidien mes sorties sont plutôt en campagne avec assez peu de dénivelé : 100m sur 10km. J’ai en moyenne 30m de moins que le nouvel algorithme de la S9 Baro. Normal c’est le GPS qui fait ce qu’il peut. J’ai aussi pu la tester à la montagne dans le Jura plus précisément. Le résultat était un peu meilleur : entre 80 et 30m d’écart mais sur 600m de dénivelé. Le résultat va surtout dépendre si l’altitude de départ est la bonne, et du type de dénivelé : franc ou plein de petites bosses (où le GPS aura plus de mal). La précision de l’altitude en cours de sortie était plutôt bonne pour un fonctionnement sans baromètre :e n haut du Mont Sala, j’avais 4 mètres d’écart sur l’altitude réelle : 1514 pour 1511m, 3 mètres au Grand Montrond.[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour 4

Concernant la mesure de la fréquence cardiaque par le capteur optique, la conclusion est plutôt mitigée (comme presque toujours avec ce type de capteur). J’obtiens de très bons résultats sur des sorties avec de faibles variations de fréquence ou une accélération lente et progressive. Mais généralement de mauvais résultat, en fractionnés. On notera une nette amélioration pour accrocher la fréquence dans les premiers instants comparés à la Suunto 9 (moins de 2minutes versus 10minutes pour moi)

Pour la navigation, rien à redire tant que vous avancez ! Le mode petit Poucet bien que simpliste reste pour moi la meilleure solution quand on a préparé son parcours (et donc pas besoin de cartographie) On notera juste que l’absence de boussole ne permet pas d’orienter la montre à l’arrêt.

On retrouve aussi l’ensemble des SuuntoPlus (à l’exception de Weather et le Variomètre qui nécessite un baromètre). Pour en savoir plus sur ces fonctions, rendez-vous sur l’article spécifique à ce sujet. 

Conclusion sur la Suunto 5 Peak

Au quotidien, je l’adore : ultra légère, design sobre, elle se fait vite oublier. En course, les données sont globalement bonne mais je note quelques écarts avec les autres montres de la gamme. Cela la place dans la moyenne des montres GPS du moment ! Je ne suis pas adepte des entraînements ultra-programmés, j’ai commencé la course à pied avec un cardiofréquencemètre au poignet où je faisais tout en appuyant sur un bouton pour enregistrer les laps et je suis plutôt resté old-school là-dessus donc cela ne me manque absolument pas d’avoir juste une fonction intervalle (pour le moment 😉 ). Alors oui, elle fait amplement le job pour moi ! 

La communalité des pièces est intéressante d’un point de vue production, réduction des coûts et développement durable, cela limite le besoin de nouveaux développements d’outils par exemple. Cette approche est intéressante et le look est complètement dans la continuité de sa collection.

Alors Peak ou pas ? Quand on pense Peak chez Suunto, on pense à une montre taillé pour l’outdoor. On trouve ici quelques limites à cela mais je la classerais sûrement comme une des montres GPS avec le meilleur rapport qualité prix du moment, car à l’exception du baromètre, elle intègre toutes les fonctionnalités que l’on peut attendre d’une montre outdoor ! Sa principale concurrente est pour moi la Coros Pace 2 mais qui ne dispose pas de navigation !

La mise à jour 2.19.42 du 25 janvier pour tout le monde 

En sortant cette nouvelle montre, Suunto offre aussi une mise à jour à l’ensemble de la gamme S : S3, S5, S9 (et toutes les variantes) 

Le détails des différentes modes a été revu pour une unification avec ceux de la S9Peak ! Vous serez peut être un peu déstabilisé de ne plus voir le dénivelé positif dans le mode Trail – Classique, il faudra prendre le mode Trail – Montage par exemple. Pour le détail, rendez-vous sur cette vidéo de Joaquin

La sélection des SuuntoPlus disponible dans la montre se fait maintenant depuis SuuntoApp via le menu Fonction SuuntoPlus . Cela permet de gagner un peu de mémoire et augure sûrement à d’autres éléments pour prendre cette place !  

suuntoPlus

[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour 6Pour la S5 et S9, il est possible maintenant de lancer un exercice en sélectionnant d’abord un itinéraire depuis le menu navigation. Vous n’aurez plus de mauvaises surprises de ne pas enregistrer vos navigations !

L’algorithme pour le calcul du dénivelé a aussi été revu sur la S9, S9B et S5 pour mieux coller à celui de la S9 Peak (l’incrément a été revu à la baisse: 1mètre vs 3 précédemment )et un bug autour de la consommation excessive de la batterie dans certains cas a été corrigé.

Et pour la S9 Peak, il est maintenant possible de mesurer la saturation en O2 durant la nuit !

Si vous souhaitez acheter une autre montre que la Suunto 5 Peak c’est par ici :

[Test] Suunto 5 Peak et la nouvelle mise à jour 8

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire. Je réaliserai une FAQ que j’enrichirai au fur et à mesure

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.