[Test] La North Face Vectiv Flight : la première super-shoes de trail !

[Test] La North Face Vectiv Flight : la première super-shoes de trail ! 1

Au programme : 300km avec la nouvelle chaussure de trail de North Face équipée d’une plaque carbone : la Vectiv Flight

Il y a quelques semaines, je vous présentais All Triangles, le labo qui a aidé The North Face pour sa gamme Vectiv, parlons maintenant de la chaussure : la Vectiv Flight. Elle a déjà fait parler d’elle car elle est la première chaussure de trail avec une construction proche des nouvelles « super shoes » c’est-à-dire avec une plaque en fibre de carbone intégrale dans la semelle.

Petite description de la Vectiv Flight

Aux premiers abords, la North Face Vectiv Flight peut paraitre lourde pour une chaussure de compétition : 300g pile poil en 44 sur la balance. Je suis généralement habitué à des chaussures de moins de 300g pour le trail running. On reviendra sur ce point dans la partie « ressenti ».

North Face Vectiv Flight
la Chaussure

Commençons par la tige, elle est composée d’une structure en maille sur l’avant du pied et de Matryx. Matryx est une matière résistante aux frottements et très solide avec des fils en Kevlar. Elle est aussi très respirante. Un pare pierre conclut la chaussure sur l’avant.

Passons à la semelle, c’est l’arme de la North Face Vectiv Flight ! Elle intègre tout d’abord une plaque en fibre de carbone dans sa partie supérieure. Son placement est différent de ce que l’on peut voir sur les autres super shoes de route. En étant directement sous le pied, elle offre pas mal de stabilité. Elle fonctionne un peu comme une jante de vélo et la mousse à double densité en dessous comme le pneu d’un VTT qui amortit une partie des aspérités du terrain.  
La semelle a de plus un rocker, une bascule très prononcée pour favoriser le déroulé du pied.

La plaque 3D et la semelle intermédiaire à bascule se complètent pour réduire les impacts de 10 % sans compromettre l’efficacité énergétique.

Enfin la semelle externe appelée,SurfaceCTRL. Elle est composée de caoutchouc souple et comprend 40 % de matières d’origine biologique. Les crampons font 3,5mm, c’est largement suffisant dans la plupart des cas.

Le ressenti

Un peu plus de 300km au compteur, sur différents terrains, je vous donner mon ressenti sur cette chaussure. Je l’ai vécu en 2 temps.

Le fit à l’enfilage est vraiment top, on sent bien en marchant le rocker, la mousse de la semelle est suffisamment dense pour que celle-ci ne s’effondre pas ! Je la trouve personnellement un peu lâche au niveau du talon, ce qui laisse parfois rentrer quelques débris.

Pour la première sortie, je l’ai testé dans les Grande Allée et petits singles entre les rochers de la forêt de Fontainebleau. C’était un peu 2 ambiances différentes. Sur les Grande Allée et les descentes : ce fut immédiatement le pied, ça déroulait sans avoir la sensation de forcer. Le poids ne se fait vraiment pas sentir, tellement le déroulé est fluide. Dans les tout petits chemins en foret, où il y a des rochers partout, le pied est souvent en dévers ou sur un terrain glissant avec des appuis pas forcément stables, j’ai trouvé la chaussure « rigide ». La semelle n’est pas très souple en torsion, c’est ce qui, je pense, donne cette sensation. 

[Test] La North Face Vectiv Flight : la première super-shoes de trail ! 2Ce point nécessite un peu d’adaptation, je trouve et tout le monde peut ne pas s’y retrouver. Mais après 100km, j’ai le sentiment d’avoir dompté cette chaussure sur ce type de terrain un peu plus technique. C’est du coup un vrai régal sur les longues sorties qui passent sans soucis. J’ai pu aussi la tester sur les pentes des ballons d’Alsace notamment un vrai régal sur ces sentiers plutôt peu techniques. Ca donne envie d’envoyer tout le temps, tellement cela semble facile !  

Elle montre ses limites dans la boue. Je l’ai pas mal utilisé sur ce début d’année où les conditions n’ont pas été très favorables. Les crampons sont un peu légers dans ce cas et le mesh de la tige très aérée n’est pas idéal dans ces conditions.

Conclusion 

La Vectiv Flight est donc un modèle pour terrain polyvalent (ça ne veut pas dire que ça passe partout mais plutôt que 75% des cas ça ira) pour ceux qui recherchant la vitesse / la performance et honnêtement quand on a gouté à ses sensations sur un terrain roulant, je trouve que revenir à une chaussure classique manque de « saveur », cela parait un peu fade ! Est-ce que cela va devenir la nouvelle « norme » ? 

Ce que l’on peut en déduire de l’Infinite : ce modèle inclut une coque en TPU à la place du carbone, il acceptera donc plus de déformations, ce qui s’adaptera plutôt à un terrain technique, alpin. Cette version s’adaptera plus facilement aux gens qui ne cherchent pas de compromis.

Pour aller plus loin je vous conseille le podcast Kicksology avec Michael Thompson, Senior Global Product Director of Footwear chez The North Face.

Contenu rédigé librement

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.