Semaine 42 : La course que j’attendais

Au programme : un finish de fou !

 

Sachant que j’avais ma course test ce dimanche j’avais décidé faire « light » : pas de fractionné. La première sortie de mardi s’est faite aux sensations , on laisse tourner la machine sur 10km avec quelques accélérations pour finir . Vendredi j’avais prévu une sortie full endurance sur 1h et puis finalement je me suis retrouvé à faire 13,5km et une belle sortie de 1h20. Mais est-ce bien raisonnable une tel sortie même cool à 2 jours d’une course où on a prévu de tout donner ?

 

Le muco-trail du mont Sarrazin – Saint-Pierre-lès-Nemours (77) – 22.6km

Le Muco-Trail du mont Sarrazin est une course nature que j’ai découvert l’année dernière. Je venais pour me réconforter après un Impérial Trail de Fontainebleau difficile. Cette année c’était pour voir où j’en étais après 1 mois de reprise. Comme son nom l’indique, Le muco-trail est organisé en faveur de « Vaincre la mucoviscidose « , association soutenu par la course. Je suis parti avec le Sense hydro s-lab de Salomon et 2 gels (antioxydant et mon petit plaisir : Chocolat Outtrage de Gü)

BlaBla pour dire que j’ai plutôt bien géré ma course et que je kiffe les single tracks

Le départ est donné à 9h30 en compagnie de Florian Carvalho, qui s’entrainera autour de la piste pendant que tout le monde en bavera sur le parcours. Je pars du milieu du peloton avec le Twittospheric Beat (mon running tube du moment) dans les oreilles. Les 4 bosses sur les 5 premiers km me laissent un peu perplexe : 0 travail en côte en 1 mois ça risque de piquer ! La première passe nickel, la seconde est un peu longue et raide, je finis l’enjambement de rocher en marchant, la troisième ça ralentit sec devant, je trottine et je remonte ! Ca descend raide à la sortie, je déboule, saute, slalome ! la dernière est un peu plus dur, je finis tranquillement en marchant en suivant le rythme !

5km 26′ – On se retrouve dans les rochers style « 25 bosses », j’essaie de calmer le coeur, pas facile sur ce type de chemin! Les jambes semblent un peu rincées, je me demande si je vais tenir la distance.  Je refait le plein d’eau au ravito avant d’enchainer les 5km « roulants » avec un bon passage « Fontaineaublesque »,  je fais du saute-coureur en remontant 2, 3 coureurs.

10km 52’45 – pas si roulant que ça en faite. 2ième ravito on refait le plein d’eau. Après une petite portion goudronnée, un bénévole m’indique 4km de single ! je jubile, j’adore ça : j’ai été servi ! 4km à changer la foulée tout les 3 pas : micro montées, micro descentes, épingles à gauche, à droite, slalome entre les arbres! Rien qu’à regarder le tracé, j’ai le tournis, je tourne à peine à 6’/km pendant le 1er kilomètre de single! Je me retourne, personne à l’horizon, je regarde devant personne au loin: enfin à 10m ce qui doit représenter à peu près ma visibilité ! J’arrive à trouver le rythme du slalom pour revenir sur un petit 5’40/km mais pendant les 3km suivants je ne verrais personne ! Le single n’a jamais aussi bien porté son nom ! et seul ça parait long surtout quand on se demande tout les 100m si on n’a pas raté une balise (même si le balisage est très bien). On a le droit à un pointage à la sortie du single.

15km 1h20’45 – Le rythme a clairement chuté dans ce serpentin. A la sortie je suis étonné d’apercevoir 2 coureurs 50m devant moi ! Ca fait 4km que j’attend de croiser quelqu’un ! On repasse au ravito du 10ième : 3ième et dernier plein d’eau, mon petit moment de bonheur gustatif : j’avale mon chocolate outrage ! Je passe un concurrent et le bénévole m’annonce une 25ième place ! Woaw ça me ramène 5 mois en arrière à Forges-les-bains (23ième malgré un pause vidange de l’estomac) ! Je ne m’excite pas cette place me va très bien après 3 mois de galère. On réattaque le mont Sarrazin (= style 25bosses) devant ça marche, je trottine ! je reviens au sommet sur les 2 personnes qui sont devant moi ! Je fais l’effort de les passer dans la descente , et tout le monde prend ma foulée, je lache aussi quelques forces avec un méga saut sur une souche : j’espère que la photo sera à la hauteur !. On arrive au dernier ravito : l’un continue, l’autre s’arrête franchement, je chope un verre de coca 2 gorgées et c’est reparti !

20km 1h46 –  je force un peu dans la descente avant la méga montée en marche où je marcherais : je suis 23ième et le trou est fait en haut de la butte ! Devant pas grand monde à porter, je me dis qu’il reste 2km autant assurer. Mauvaise surprise au 21,5km, encore une montée ! mais je vois quelqu’un au loin qui marche ! je trottine, je marche , je ne le vois plus. Dernière descente, on voit enfin le stade et un peu moins de 80 à boucher pour une 22ième place ! Il me reste de quoi tenir un petit 4’/km pour revenir dans la foulée du 22ième ! Je lui signale ma présence 5mètres avant de le récupérer avec un gros « allez » et le sprint est lancé !

BlaBla pour dire que j’ai fini comme Usain Bolt (mais seulement dans mes rêves)

22,6km – 100m – La foule dans les tribunes en délire nous encourage , mon adversaire est coriace, il accepte le combat ! ca sera jusqu’à la mort à 40 mètres de l’arrivée je me dis que c’est mort ! à 20m je passe la surmultiplié : mon visage se ferme , je serre les dents ( ça s’est traduit par un t’es moche quand tu sprintes de ma chérie), je reviens à sa hauteur ! je le passe ! Le stade exulte ! Je franchis la ligne 22ième en 1h59’56 ! Dernier 100m à 20km/h petite pointe à 28km/h sur le GPS après 22km c’est bon !

En gros mon arrivée a du ressembler à ça mais au sprint :

(une belle course qui fait rêver)

Je salue mon adversaire pour ce magnifique sprint (avant de manquer de recracher mon contenu stomacale)  ! Bon vu de l’extérieur, ça peut paraitre salaud de manger un concurrent 20 mètres avant la ligne, j’avoue mais finir sur un sprint comme ça c’est bon (sauf pour le coeur). L’organisateur ne doit pas être du même avis il me classe 23ième (11ième SEM)

Comme d’habitude, je suis obligé d’attendre Madame qui semble bien aimé les podiums en ce moment ! 2ième féminine et 1ère de sa catégorie

J’espère que vous avez le courage de lire tout ça en tout cas moi je suis ravi de cette course ! Je reviendrai l’année prochaine ! une organisation bien réglé et un parcours casse patte comme je les aime (mieux que l’année dernière).

Photo à venir (surement)

Site web de la course : c’est ici

Les résultats du 10Km et du 22km

Le résumé  de la semaine:

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  46,1km 4h12′ Ca augmente D+ 600 m

 

4 comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *