Semaine 19 : VTT, Salomon City Trail #2 et Transvulcania

Le VTT , mon second moyen d’évasion. Un retour des « Salomon City Trail » et un résumé de la Transvulcania

 

Le VTT

Après la course à pied, le VTT a toujours été pour moi l’autre moyen pour aller me balader en pleine nature. L’objectif est le même : se faire plaisir en découvrant de nouveaux chemins. J’ai commencé en faisant des sorties sur le vieux VTT de mon père avec des amis dans mon Nord natal, des sorties généralement improvisées sans parcours prédéfinis, juste l’envie de trouver des chemins sympas avec un peu de grimpette si possible (autant vous dire c’était pas gagné dans le Nord), des sorties qui se terminaient autour d’une bonne bière belge. Depuis 5 ans, je roule sur un Rockrider 8.1 qui remplit bien sa mission de me transporter où je le souhaite, on a déjà fait quelques bons Ch’ti raid ensemble.

Ma pratique à légèrement changé  maintenant que je suis en Seine-et-Marne : mes sorties se font généralement seul voire à 2 avec surtout pour but de trouver des nouveaux chemins.  L’avantage du VTT est de pouvoir parcourir plus de kilomètres en un temps plus court, ça me permet donc de sillonner les chemins locaux afin de trouver de nouveaux parcours à faire à pied. Je ne suis pas un fan de « courir toujours sur le même parcours pour voir mon évolution », je préfère le changement à la monotonie. J’essaye de  planifier à l’avance le circuit sur openrunner avec quelques infos prises sur Strava pour ajouter un peu de difficultés. Mais c’est sur le terrain que l’on se rend compte de sa difficulté : dans la région le « problème » en VTT ce sont les rochers. A pied c’est marrant, on saute, on escalade (je vous raconterai d’ailleurs prochainement une sortie sur le fameux circuit des 25 bosses) mais en VTT c’est une autre histoire  : le pédalier passe généralement mal entre 2 rochers. Les sorties se finissent donc généralement en improvisation complète .

Quelque soit l’issue de la sortie, il y a toujours ce plaisir de parcourir ces chemins, de découvrir de beaux paysages, de profiter de ce temps seul ou accompagné en pleine nature.

Le VTT me permet aussi de varier le sport à l’entrainement tout en travaillant les jambes. Le coeur bat moins vite , le souffle est plus facile et les articulations souffrent un peu moins. Pour le coeur : il est bon de savoir que les pulsations sont généralement 15% plus basses en VTT, ça permet de se fixer des zones de travail. Le VTT est aussi un bon moyen de faire du renforcement musculaire : rien de tels que quelques montées en danseuses. A ce titre, j’essaie généralement de mettre 1 séance de VTT par semaine à partir des beaux jours (j’ai recommencé il y a une semaine cette année) avec entre 20 et 40km (séance de 1h à 2h).

Au total donc cette semaine 60km en 2 jours et 2 nouveaux circuits trail à tester : 18km (pour aller faire de la côte) et 30km(500m de D+)

 

Salomon City Trail #2

Cette fois, c’est à 2 que nous participons à cette édition des City Trail de Salomon avec Elsa. Le départ de l’entrainement est donné devant la boutique du Team Outdoor à Paris. C’est toujours sous la baguette de  Guillaume Vimeney (du Team Outdoor Paris), récent vainqueur après un sprint de 4km de The Trail sous les 10 heures (110km dans l’Yonne), que l’entrainement se déroule. Nous avons choisi la formule « runner ». L’entrainement toujours bien organisé : échauffement, étirement, renforcement musculaire, puis fractionné (10x 30″/30″) et en bonus time : du renforcement musculaire.

Je trouve ce format « 1 heure » un peu court quand on connait déjà un peu le trail et il limite surtout le type d’entrainement : à part du fractionné ou de la côte pas facile de caser quelque chose en 1 heure. Je pense que le format pourrait être adapter pour donner plus de liberté aux coachs et montrer un peu plus les atouts du trail

 

Prochaine course pour moi : la Perthoise : trail nocture de 15km à Perthes en Gatinais

    Un lien :

le blog de Guillaume Vimeney avec un récit de son « The Trail »: www.guillaumevimeney.com 

 

En résumé :

Type

Distance

Durée

Dénivelé

VTT 60,43 km 4h30’ D+ 515 m
Trail running 16,74 km 3h15’ D+ 415 m
Running (fractionné) 5,7 km 32’20″’ D+ anecdotique

 

La Transvulcania

Changement de niveau ici et parlons un peu de « l’élite » avec la première course des Skyrunner World Series : La Transvulcania qui se déroulait sur La Palma qui fait partie des Canaries: au programme 83km et plus de 8500m de D+. L’épreuve bénéficiait d’une suivi live de luxe avec IRunFar sur le terrain qui transforme le suivi de course en moment de partage entre passionnés de tout les pays et une retransmission vidéo de l’arrivée par l’organisateur. La course a été mené jusqu’au 43ième par l’américain Sage Canaday, avant de se faire récupérer puis distancer par Luis Alberto Hernando et Kilian Jornet dans l’ascension qui mène au Roque de Los Muchachos. Les 2 espagnols resteront ensemble une bonne partie de la descente avant que Kilian Jornet ne produise son effort et arrive au porte de Tazacorte avec 90 secondes d’avance. Les 6,3km et la dernière montées furent avalées en moins de 29 minutes par le jeune espagnol. Il établit ainsi un nouveau record de 6h54’09 soit 4’35 de moins que le record de l’année dernière de Dakota Jones. L’espagnol Hernando finit aussi sous le temps de Dakota en 6h58’31. La troisième place revient à Sage Canaday qui termine 15minutes derrière le vainqueur. La course pour les places d’honneur fut très disputée. Timothy Olson échoua à 2minutes du podium. Patrick Bringer, 1er français et auteur d’une solide course finit au coude à coude (30″ séparent les 2 hommes) avec François D’haene, 6ième, qui a fait une belle remontée (comme l’année dernière) depuis la 11ième place et l’americain Cameron Clayton. Xavier Thevenard, 3ième français, finit 11ième. A noter, la superbe remontée du belge Steven Pauwels, pointait 99ième au 1er check point il finit 24ième.

Chez la fille, la course fut nettement plus serrée, Emelie Forsberg et Nuria Picas étaient ensemble sur tout le parcours, c’est seulement dans les derniers 6km qu’Emelie Forsberg a fait la différence pour s’imposer en 8h13’22 » à 2minutes du record d’Anna Frost,  qui n’avait pas pris le départ pour des raisons de santé. la 3ième place revient à Uxue Fraile. On retrouve les française aux places d’honneur avec Nathalie Mauclair 4ième, à 2minutes du podium , Emilie Lecomte, 5ième et Karine Sanson, 6ième.

Au-delà de l’elite BRAVO à tout les finishers, vous avez vaincu cette épreuve volcanique. (que je mettrais bien dans ma « to do list »)

En cadeau, les premières images de la course par Salomon Spain avec le départ de nuit, la technique efficace de ravito par Salomon, le sourire d’Emelie Forsberg et l’arrivée de Kilian Jornet

Prochaine épreuve SWS : une Skyrace : Maratòn Alpina Zegama-Aizkorri le 26 mai

Quelques liens :
Site  de la fédération de SkyRunning: www.skyrunning.com
Le site d’IrunFar qui réalise des interviews pre-race et un suivi live fantastiques : www.irunfar.com
Les images et de portraits de la course par Ian Corless : www.iancorless.org

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *