Semaine 47 – 48 : des hauts et des bas

Au programme : Une semaine creuse et une chargée.

 

En ce moment, c’est un peu une semaine sur 2 pour moi.. Après une semaine à ne rien faire, j’ai trouvé cette semaine le temps de faire 3 sorties et une course. Je retiendrais surtout 3 sorties (on laisse de côté l’endurance peinard avec sa chérie 😉 )

Mercredi : séance de variation d’allure : une séance digne de PAP (ou presque). Après 15minutes d’échauffement, on enchaine sur 15 répétitions avec 3 allures (ou presque) sur 270m (environ 1′ d’effort) . Pourquoi 270m ? car c’est la seule boucle que j’ai trouvé proche de chez moi à défaut d’avoir une piste et avec en bonus une petite montée à 4/5% sur 100m!

Objectif

4’15 4’15 4’15 4’00 4’00 4’00 3’52

Réalisé

4’12 4’11 4’17 4’02 4’02 4’05 4’03
3’52 3’52 4’00 4’00 4’00 4’15 4’15 4’15
3’52 3’48 3’53 4’00 4’02 3’54 4’17 4’13

Je n’ai pas fait exactement la séance prévu mais j’en sors plutôt content.

Samedi : jour du double run : une sortie en EF et une course nocturne (voir ci-dessous). Après un détour par la boulangerie, j’attaque à jeun la sortie matinale. Une belle sortie, sous un beau ciel bleu et un gros soleil mais seulement 4 petits degrés : un entrainement comme je les aime en automne. J’ai même eu le droit à une belle rencontre au détour d’un chemin : une biche qui me regarde paisiblement trottiné ! Un échange de regard et c’est reparti!

La chouette et le hibou – Cheptainville (91) – 18.2km

Pour cette troisième nocturne de l’année, direction Cheptainville, et on garde la même habitude : on court en couple ! Je sers de mule pour Elsa : porteur d’eau et de barres céréales et depuis que j’ai une NAO , je sers aussi de phare (bien que je ne sois jamais au bon endroit pour éclairer son chemin). Pour ce qui est du rythme, je la laisse gérer.

18h30, le départ est donné et on se trouve rapidement dans les champs ! On tient un bon petit 5’20/km pendant 2km avant la première côte. Elsa gère tout en courant enfin pas pour longtemps : on attaque la boue ! Dur de courir, ça bouchonne, ça glisse devant. Je suis bien armé avec les XT5 Softground au pied et j’en suis bien content ! Ca accroche du feu de dieu !

Après une petite descente, on retrouve les champs et Elsa remet la machine en marche : 5’30/km de moyenne entre le 4ième et 7ième ! On remonte sur le plateau de Torfou pour retrouver un peu de boue 😉 Tout se passe bien !

14ième kilomètre : voici la double côtelette du jour : 2 montées dans le sable dont une avec une corde sur la fin ! Ca passe bien pour moi ! A mi-cote, j’entend un bruit en haut, ça me parait insignifiant, une demi-seconde plus tard, j’entend Elsa crier. Je me retourne, elle se tient le genou ! Le bruit était une pierre qui était parti sous les pieds d’un coureur et qui a fini sa course dans son genou ! Je redescend vite les quelques mètres qui nous sépare, je la relève et elle repart tant bien que mal. Je suis étonné que personne n’est annoncé cette chute de pierre !

Elle sert les dents et attaque la seconde montée (ou je m’amuse à monter comme un fou à 4 pattes). Les 3 kilomètres qui suivent se feront en trottinant, la douleur se fait de plus en plus ressentir pour Elsa. Le dernier kilomètre approchant, elle reprend un peu de vigueur : l’envie de finir vite. On fera le dernier en 5’25/km de moyenne

Résultat 1h59’01 » pour ces 18.2km on finit vers la 280ième place (sur 534 arrivants : participation record). Une course mitigée : un parcours sympa, boueux comme j’aime mais une fin de parcours moins marrante à aider Elsa.

Bon petit ravito à l’arrivée avec du vin chaud et soupe à l’oignon même s’il faut péniblement déchausser les runnings avant de rentrer dans le gymnase! Petite séance détente au stand osthéo avant de repartir (belle initiative) 😉

Site web de l’organisation : CapNature91 et les résultats

Je vous laisse, j’ai des chaussures à nettoyer.

Le résumé  de la semaine:

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  50,5km 4h50′ record de novembre : D+ 610 m 

Maintenant place au week-end de l’endurance

5 comments

  1. « Après un détour par la boulangerie, j’attaque à jeun »… C’est tout à fait antinomique ça!
    Sinon je suis fan des courses de quatre pattes! et de ton deniv record!

    1. Non ce n’est pas antinomique! C’est un acte de générosité : je suis aller chercher le pain pour ma copine !
      Hate de faire une course de 4 pattes en montée contre toi 😉

    1. Hi Christopher ! Elsa a vite récupéré, on a couru plus de 30km ce samedi! Impressionnant 75kms en 1 semaine, je fais très rarement cela (voir jamais exception faite cette semaine) ! Bonne prépa pour le marathon!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *