Semaine 4-5 : Les foulées de Vincennes

Au programme : 40’58 »

La fin du mini-plan

Avec mon changement de poste, les 2 dernières semaines avant les foulées de Vincennes ont été ultra-light (c’est à la mode).

La semaine, une sortie, mais une belle sortie dans le dur : le dimanche après midi. C’est décidément un timing qui ne me convient pas. J’avais prévu de faire 8×2′ (r=1′) à allure 10K -5″ soit un truc qui doit trainer entre 3’50 et 3’55/km. Je tiendrais le rythme voir mieux : [3’42 3’51] /km mais je me suis senti vide de chez vide !

Cette semaine: j’avais prévu 2 sorties courtes avant le 10K : un séance avec 2x8x30/30 : une séance qui m’ remis en confiance car elle est superbement bien passée! La seconde séance passe à la trappe : un peu de recup’ 😉

Si je fais le bilan de ce mini-plan : je l’ai suivi à la lettre.. ou pas : j’ai fait sauté 3 séances : 1 en survitesse (en descente), 1 au seuil, 1 SL !

Maintenant on reprend l’entrainement Trail ! et en bonus mon joujou est revenir : tout neuf !

Les foulées de Vincennes – 10km

Première course de l’année et première objectif ! Cet objectif est surtout psychologique car les qualités demandaient pour cette course ne seront pas celles qui feront forcément la différence pour les autres objectifs de l’année! Le but est simple : 40′ au 10km.

Cette course est la première qu’on fais en proche Paris depuis 4 ans que nous sommes dans la région : on a prévu large pour éviter la queue au retrait des dossards avec une arrivée 1h10 avant le départ ! On croise Thomas venu exploser le chrono en mode athlé pro : survet’ sac, la totale..

Après un petit échauffement tranquillou avec Elsa et une pause pipi le long du château, je rejoins le box « pair » vers 9h05… 10 minutes avant le départ : erreur ! Le sas est déjà blindé, je me retrouve plutôt en queue de peloton.

9h15, le départ est donné.. après une petite trentaine de secondes, je passe la ligne en trottinant! Et la guerre commence. Pendant 2km, 2.5km, les rues (étroites) de Vincennes se sont transformées en champs de bataille : ça pousse, ça tombe, ça se fait plaquer contre les voitures ! et moi je peine à faire du slalom : 4’22 et 4’10 pour les 2 premiers kilomètres ! Après un rapide calcul, je vois assez vite la perf de 40′ s’éloignait..

A partir du 3ième kilomètre, l’avenue s’élargit et je trouve enfin mon rythme: 3’58, 4’00.. Je croise Jeremy qui semble un peu dans le dur, il m’annonce que François est devant pas loin.. Je continue sur ma lancée en essayant de regarder au loin si je ne vois pas le crâne de PAP.. Vers le début de la seconde boucle, j’aperçois un bonnet rouge et noir Ashmei quelques mètres devant moi! C’est bien lui ! Je ferai quelques centaines mètres en sa compagnie. Le fait de ralentir un peu ma foulée (François devait être sur du 4’10/km), je sens mon corps passé du « orange bien foncé » au « vert » ! François me propose de m’envoler et je retourne dans le « orange foncé » !

Le faux plat entre le 6ième et le 7ième kilomètre me fera passé d’un 4’04 de moyenne sur les KM 5 et 6 à  4’06/km : la machine a pris un rythme constant, rien ne l’arrête. Le reste du parcours n’est qu’une formalité : 4’03, 4’04.. J’essayerai dans le dernier kilomètre d’encourager quelques personnes autour de moi pour un dernier effort, personne ne suit: 3’57 pour finir.. Pour un temps final réel de 40’58 » et une place dans la première moitié du peloton : je vais continuer le trail, je fais des meilleurs classement!!

Un peu déçu du chrono (proche de mon chrono en entrainement de décembre), mais avec un début de parcours difficile et sans jamais vraiment réussi à se mettre dans le rouge ! Je finis la course sur un rythme constant et les jambes auraient pu tenir encore quelques kilomètres (au mois un marathon 😉 )

Elsa pète encore son RP de 2′ avec un bon 46’13 » !

Content d’avoir pu revoir Isabelle, François, Jeremy, Thomas et de rencontrer Matthieu : on aura fait la fermeture de la zone d’arrivée avant de se retrouver autour d’un petit vin chaud ! Content aussi de retrouver cette distance que je ne pratique plus souvent en compétition !

Côté organisation : le tracé du départ laisse un peu à désirer au vue du nombre de participants ! (2000 sur l’élite  plus de 2900 sur la populaire) et ça se ressent aussi au ravito : 2000 personnes en 20′ ça bouchonne ! Le reste est très bien rodé et l’ensemble du parcours est plutôt roulant, idéal pour un bon chrono.

Si vous avez eu le courage de lire tout jusqu’ici, bravo vous avez gagné une bière !

Vivement le 1er mai que je remette ça, en attendant j’ai juste quelques petites courses 😉

Prochaine course : le défi des vins du Trail Vignoble Nantais : 20km nocturne + 22km diurne

Le résumé  de la période:

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  28.7km 2h25′  D+ 390m

 

4 comments

  1. Sympa le CR. J’étais aussi aux foulées(sur la populaire), et je suis assez d’accord avec toi sur le ravito. Mais pour le reste rien a dire.
    Et malgré les slaloms du début de parcours, ton chrono est top! Félicitations
    bon bah j’ai tout lu…la bière??

  2. J’ai gagné une bière (ce serait bien un comble que je te lise pas en entier, avec les pavés que j’écris, ce serait vraiment l’hôpital qui se fout de la charité) 😀
    Chouette chrono sinon, mais c’est sûr que les cafouillages du début (on dirait une émeute à te description, limite ça me plaît) n’aident pas quand on a un objectif à tenir. Bien ouéj quand même!

  3. J’ai beaucoup aimé la description de ton effort en couleurs. Au fait, il te reste combien de vie ? 😉
    Bravo pour ta perf même si c’est en dessous de ton niveau. Ca ne me motive pas par contre à tenter des chronos vers Paris ;-(

    1. Bah je suis pas fan des grosses courses (plus 1000partants) sur petites distances pour les departs notamment et à Paris c’est encore pire j’ai l’impression! À 1.5€/km on peyt s’attendre à mieux !
      Pour les vies, j’ai un cheat code ! 😉

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *