[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque !

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 1

Au programme : Une ou 2 nouvelles semelles chez Mizuno !

Cet article ne présage pas des futures sorties de la marque, il n’est issu que de mon analyse d’un brevet déposé par la marque et reflète potentiellement les activités des concepteurs.

Les informations présentées dans cet article proviennent de la demande de brevet US2020100565 US2020093219A1 et US2020093223A1 déposées par Mizuno Corporation. Ces différents brevets ont été remplis en septembre 2018 et publié en mars/avril 2020

On va parler de 3 brevets déposés récemment par la marque japonaise qui ont été étendus aux USA (comme seulement 1/3 des brevets de la marque) et en Allemagne (comme seulement 3% des brevets de Mizuno!), sûrement le signe de vouloir chatouiller un peu Nike et Adidas.

Les brevets que j’ai regardés parlent de plaque dans la semelle ! Originale vous allez me dire en cette période ! Mais Mizuno n’a pas encore sorti la carte « carbone » de son chapeau donc toutes les spéculations sont bonnes à prendre. Mizuno a déjà une plaque insérée dans de la mousse PEBA depuis plusieurs années avec la Wave. Mais les plaques décrites ici ne ressemblent à aucune celle déjà présente en magasin sauf le dernier brevet qui semble décrire la Wave Duel dont la Neo est apparue rapidement en ligne chez Rolows13. Est-ce que cela est ce qui se cachera dans la future chaussure de course de la marque japonaise ?

Une future Mizuno avec une plaque sur l’avant pied et un corps amortisseur ?

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 2Dans les 2 brevets, une plaque est placée entre la semelle extérieure et la semelle intermédiaire.  La plaque comprend plusieurs ouvertures. Le corps de la plaque est constitué d’un matériau moins extensible que celui de la semelle extérieure. Les ouvertures sont disposées à l’avant-pied et au milieu du pied sur la face médiane du pied du coureur et sont couvertes par la semelle extérieure par le bas.

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 3
Coupe longitudinale de la semelle avec un rose la plaque

Contrairement à ce que peuvent faire Nike, New Balance, Saucony.. la plaque n’est pas intercaleé entre 2 tranches de mousse, Mizuno a choisi de la mettre directement en contact avec la semelle externe dans ce brevet. 

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 4
La plaque version Mizuno

Alors que la semelle intermédiaire en EVA ou TPU a une dureté d’environ 55C en Asker C (mou), la semelle extérieure une dureté de 60 à 70A en Shore A, celle de la plaque d’une épaisseur d’environ 1.5mm aurait une dureté de 70D en Shore D (beaucoup plus dur) et serait en résine. Cette plaque droite ne ressemble pas à la technologie Wave traditionnelle. Ici elle n’est installée que sur l’avant du pied avec un grand évidemment sur l’arrière et plusieurs trous. Les ouvertures sont disposées au niveau des phalanges et des métatarses et elles sont plus longues que larges.

Cette configuration limite davantage la flexion excessive de la structure de la semelle et permet au pied du porteur de frapper plus rapidement le sol ou la surface de la route pour avancer pendant la course.

Dans le second brevet, un corps amortisseur est disposé de manière à faire face à la plante du pied au milieu et à l’arrière du pied du coureur et il est capable d’absorber un impact vertical. L’amortisseur et la plaque se chevauchent au milieu du pied de l’utilisateur. Ce corps a une dureté de 40C ou de 20C dans le cas des 2 feuilles (image centrale) en Asker C 

Ou une Mizuno avec une plaque complète ?

Et au final, si Mizuno ne partait pas sur le carbone. Il utilise déjà des plaques dans les différentes versions du Wave sans pour autant utiliser ce matériau.

Ici, la semelle a été conçue pour offrir de la stabilité et la capacité d’absorber les chocs au moment de l’atterrissage au sol.

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 5
La fameuse plaque

La structure de la semelle de la Mizuno comprend une plaque mince faite d’un matériau élastique ayant un module d’Young (ou d’elastisticité) plus élevé que celui d’une semelle intermédiaire et empilée sur un côté inférieur de la semelle intermédiaire et un corps, absorbant les chocs, fait d’un matériau élastique souple et butant sur une surface inférieure de la plaque au niveau dans une zone de l’arrière-pied.

La plaque s’étend d’une position correspondant au calcanéum du pied jusqu’à une position correspondant à la première articulation interphalangienne du pied. 

Plus précisément, elle peut être faite d’une résine synthétique thermoplastique, telle que le polyuréthane thermoplastique (TPU), l’élastomère polyamide (PAE), le polyamide ou similaire, et une résine synthétique obtenue en ajoutant un matériau fibreux, tel que la fibre de verre, la fibre de carbone ou similaire, à la résine décrite ci-dessus, conviennent. Elle est obtenue par injection ou par pressage à chaud de la résine thermoplastique renforcée de fibre. Le module d’élasticité en flexion de la plaque est compris entre 100 MPa à 390 MPa. 

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 6
Coupe de la semelle avec la plaque en bleu

Une non plutôt deux plaques :

  • La plaque avant (21) est sans trou avec une forme incurvée convexe vers le bas
  • La plaque arrière (22) est sans trou avec une forme incurvée convexe vers le haut

Une partie de la plaque arrière est formée pour accueillir une partie renforcée 24 ayant une dureté plus importante. Dans cette version, comme sur la Mizuno Wave Duel, la partie renforcée 24 comprend des formes en saillie (25)

[Brevet] Mizuno : 2 semelles avec une plaque ! 7
Les détails de la semelle

De plus, cette semelle est équipée d’un amortisseur. Ce corps est fait d’un matériau souple et élastique et est configuré pour pouvoir absorber un choc dans le sens vertical comme dans le brevet précédent. Plus précisément, le matériau de l’amortisseur peut être, par exemple une mousse de résine synthétique thermoplastique, telle qu’un copolymère éthylène-acétate de vinyle (EVA) ou similaire, une résine thermodurcissable, telle que le polyuréthane (PU) ou similaire. La dureté du corps amortisseur 30 est  fixée à 50C dans l’échelle de dureté Asker C. Ainsi, le corps amortisseur 30 peut atténuer un choc dans le sens vertical, en particulier sur une partie du talon du pied du coureur au moment de l’atterrissage au sol.

Une ouverture 31 est formée dans le corps amortisseur 30 sur la partie plutôt arrière de la semelle. Elle est en forme de croissant et permet de laisser une partie de la plaque qui est renforcée.

D’après ce qui est écrit dans le brevet, la plaque ne se plie localement par l’articulation métatarsophalangienne (MP) mais globalement par transfert du poids du coureur entre l’atterrissage du pied et la phase de poussée. Cette déformation élastique entraine une force de rappel (Loi de Hooke kiss kiss) délivrée à la phase de poussée..  Oui j’ai quelques doutes, surtout quand on parle d’utiliser la force de rappel pour améliorer la phase de poussée..

Une variante est proposée avec 2 renforts latéraux (28) directement implantés dans la plaque 

La future Mizuno Wave Duel Neo ?

Mizuno a mis en place une page spéciale pour sa future Mizuno Wave Duel Neo. Elle est indiquée comme utilisant des nouveaux matériaux ! On peut donc penser que ces brevets sont issus de la réflexion autour de cette chaussure, même si ce n’est pas totalement ce qui semble être visible sur le site web : réponse le 1er juillet 2020 ! 

La semelle semble proche du dernier brevet mais on peut s’imaginer les travaux des 2 premiers brevets ne seront pas laissés dans un coin très longtemps.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *