Semaine 30 – 35 : du doute à la reprise

Au programme : Un mois sans news ! Un mois à douter !

J’avais commencer la kiné pour faire un peu de renforcement suite à mon entorse, je cherchais un objectif pour le reste de l’année. Aujourd’hui, la cheville ça va, je remercie ma kiné mais c’est le tendon d’Achille qui me gêne à chaque début de sortie.

J’ai donc bien levé le pied et décidé de faire plus de prépa physique pour compenser. On étire, on fait beaucoup de petits exercices pour essayer de faire passer ça.

Après une visite chez le médecin, je passe sous anti inflammatoire (depuis 6 jours maintenant) et je continue dans la même voie en levant le pied !

Ca c’est la théorie, en pratique j’ai effectivement levé le pied avec 1 seule sortie (ou 2 très petites) par semaine mais un peu longue à chaque fois, je pense.

En pleine réflexion sur le post marathon et ayant la voiture au garage, je décide de rentrer du boulot en courant : 22km sous un soleil de plomb en essayant une stratégie d’alternance course/marche dès le début (méthode Cyrano 15’/1′). Je gère bien jusque 12ième où j’ai un petit passage à vide avec des douleurs gastriques. On repart en alternant sur du 5’/1′. Au 16ième, le tendon se refait sentir on ne force plus. Je finirai en alternant toutes les 3′.

Dur, je me pose beaucoup de questions sur mon tendon : on refait 15 jours de repos !

Profitant d’un weekend en Vendée, je ferais 2 sorties avec Elsa sur la plage : petite gêne sur les échauffements et post efforts mais ça va !

Je m’offre une autre sortie sur mes anciens terrains de jeu belges avec Elsa et Daddy The Beat : un régal sur le Mont Saint Aubert: 18.7km à monter/ descendre sur un rythme cool. Je me suis senti très bien, juste quelques relents de bières quand Daddy passait la seconde en descente 😉 450m de D+ en 1h50 sans trop de gêne. Merci David !

J’ai enchainé cette prépa intensive avec une semaine de suivi de la TDS puis de la CCC et de l’UTMB. Bravo aux 5334 finishers du weekend chamoniard ! Ca donne envie 😉

Et ça fait un paquet de kilomètre : plus de 15 tours de la Terre (612618,6 km) et quasiment 4200 Everest verticaux (37143573m de D+ au total)

Et cette dernière descente de François d’Haene m’a fait rêver !

Le cul d’enfer – Mondeville – 21km

 

Mondeville c’est le Chamonix de l’Essonne : 5 courses par an, un peu de dénivelé et cette année une popularité au top avec quelques 800 partants sur le cul d’enfer !

Pour cette reprise, j’avais invité PasAprèsPas et RunningAddict (et quelques autres qui ont osé refusé l’invitation les bougres). J’aurai bien fait la course avec eux mais mon tendon est toujours un peu gênant, je préfère donc assurer en la faisant plus cool avec Elsa.

9h30, le départ est donné, on part ensemble du fond du paquet. On attaque par 1km à slalomer pour remonter le peloton. Notre effort sera vite stoppé : premier cailloux sur le chemin et premier bouchon GRRR. La popularité amène quelques difficultés : les premiers kilomètres sont taillés pour un peloton de 500 personnes pas de 800 !

On reprend ensuite un petit rythme tranquil imposé par Elsa. Je fais mumuse dans la montée du cul d’Enfer en remontant en courant avec ma belle tenue de dopé.

Le reste de la course est un mixte de single track en foret où je fais méga attention où je pose le pied, de montées sèches et de passage en plein soleil dans les champs. Le passage en sortie de foret fais sentir au combien le soleil peut taper en cette fin août. Je serai bien content d’avoir embarqué une petite flasque de flotte que je remplirais à chaque ravito.

Elsa sera assez constante jusqu’au 15ième kilomètre. Les derniers passage en plein champs au soleil seront « fatales » et je servirai de « tracteur » pour les 2 dernières montées. Elle trouvera quelques forces pour finir les 2 derniers kilos en 5’20/km.

Résultat final (toujours pas publiés sur le site) : on boucle les 21.5km en 2h12 et des brouettes.

Ravi d’avoir rencontré aussi Fire Rasta à l’arrivée.

La journée se finira autour d’une (ou 2 voir 3) bière à préparer un nouveau projet avec François et Nicolas : à découvrir bientôt.

Maintenant on reprend l’entrainement lentement mais sérieusement!

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  87km 8h35  D+ 1050m
VTT  6km 25′  D+ 100m

5 comments

  1. Je debarque après la guerre mais c’était sympa de se croiser…..et un honneur pour moi de finir devant le meilleur grimpeur….même si t’avais un tendon en vrac, quand on est un mec du fond du peloton, y a pas de petite victoire 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *