[Brevet] ActivePatch4U – STIMCARE : que se cache-t-il derrière ce patch ?

[Brevet] ActivePatch4U - STIMCARE : que se cache-t-il derrière ce patch ? 1

Au programme : Analyse du brevet d’ActivePatch4U 

Cet article n’est pas un test des patchs, il n’est issu que de l’analyse du brevet FR2994393A1 déposé par Arnaud Tortel et Jacques Casper sous leur co-entreprise Bioenergy Research Center

Petit historique de Stimcare

En 2008, Jacques Casper, co-gérant avec Arnaurd Tortel et Jean Michel Deveze de Bioenergy Research Center, dépose un brevet sur un film de matériau composite permettant de renvoyé les infrarouge lointains sans divulger d’applications : EP1816254

En 2009, Arnaud Tortel et Jacques Casper décide d’améliorer la membrane pour sortir en 2011 le brevet que je vais détailler après 2 ans de test notamment sur le team Salomon.

En 2020, Active Plus 4U s’arrête et Arnaud Tortel lance Stimcare. Ce brevet est le brevet originel depuis Arnaud Tortel en a déposé un autre qui décrit les améliorations apportées entre ActivePatch et Stimcare, notamment concernant les épaisseurs d’oxyde métallique.

Le principe du patch

IMG_0653

Le brevet porte sur un matériau multifeuillet polymères chargés en céramique ayant des propriétés de réflexion de l’infrarouge lointain. Il est une optimisation du brevet de 2008 permetant d’accroitre l’efficacité et d’étendre le spectre d’activités de réflexion.

De la sorcellerie? visiblement non, juste le principe de la vie sur terre. 

Le principe de ce matériau, comme décrit dans le brevet, est de favoriser la résonance et l’activation des molécules d’eau présentes dans les cellules par l’absorption des infrarouge de longueurs d’onde comprise entre 4 et 14 micromètres. Le corps étant naturellement émetteur de ces infra-rouges (par la chaleur), les inventeurs les utilises donc pour les renvoyer via un « patch ».

Les effets de la résonance de l’eau de l’organisme sont les suivants :

  • augmenter légèrement la température de la peau (0,2°C) et provoquer une sensation de chaleur
  • augmenter le flux sanguin en dilatant les vaisseaux
  • activer le métabolisme et réduire la sensation de douleur

De ces effets, en découlent des réactions du corps qui peuvent potentiellement (terme utilisé dans le brevet) améliorées des fonctions de celui-ci, telles que pour les sportifs :

  • amélioration du retour veineux
  • amélioration de la souplesse
  • baisse de la fréquence cardiaque
  • réparations accélérées des cellules du corps
  • réduction du stress et de la fatigue musculaire
  • augmentation de l’endurance

Les articles portant ces patchs sont conçus de telle sorte que la disposition des patchs permet donc l’activation de zones bien spécifiques suivant l’inconfort de la personne.

La solution choisie aujourd’hui a une durée de vie très limitée. En effet pour une efficacité maximale, la mousse membranée a besoin d’être étanche : après une dizaine de jours le patch s’encrasse avec la transpiration et les exsudats de la peau. La membrane perd alors grandement de son efficacité. Cette contrainte limite un peu les solutions aujourd’hui tant qu’il n’y a pas moyen de régénérer son état.

La composition du patch Stimcare

Le matériau composite qui compose le patch contient plus de 10 oxydes métalliques et des terres rares broyées de taille micrométrique (de l’ordre de 5 micromètres) en concentrations précises, d’environ 30 g par m². Ces particules sont dispersés dans une matrice à base de polymère, ils représentent 30% en masse du matériau final.

Ressortez vos cours de chimie, on révise. Pour votre liste de course avant la recette, je vous mets le tarif à la tonne 😉

Oxydes Concentration (% en masse) Petits noms doux Prix à la tonne
TiO2 30 à 40%  Dioxyde de Titane  1500-2500$
SiO2 10 à 20%  Dioxyde de silicium  600-800$
MnO2 10 à 20%  Dioxyde de Manganèse  600-900$
Al2O3 10 à 20%  Alumine  500-800$
Fe2O3 5 à 10%  Oxyde ferrique  600-800$
MgO 3 à 7% Magnésie  185-260$
Co2O3 3 à 7% Oxyde de cobalt(III)  20000-30000$
ZrO2  ≤5% Dioxyde de zirconium 10000-30000$

Cette composition estr très proche du brevet EP1816254 de Jacques Casper. Après quelques années de recherches avec Arnaud Tortel, ils ont ajouté l’ingrédient qui permet d’augmenter sensiblement l’émissivité du patch : des particules de carbone, sous forme de charbon actif ou de graphite de l’ordre de 5% en masse (entre 1000 et 2000$ la tonne).

Comme le montre les 2 graphiques, l’ajout de charbon actif permet un gain d’émissivité de l’ordre de 5% donc un gain sur l’efficacité de la réflexion des infrarouges

un gain de 1 à 6% sur l'émissivité avec le charbon actif
un gain de 1 à 6% sur l’émissivité avec le charbon actif

La recette pour faire un patch (le paragraphe un peu technique avec 3 mots de plus de 12 lettres en 1 phrase)

Toi, petit chimiste, je sens que tu as maintenant envie de faire ton patch dans ton coin. Après avoir bien noté ta liste de course, voici les détails de la recette du patch StimCare, tels que décrit dans le brevet.

On disperse dans une matrice polymère liquide (polyuréthane), qui contient un agent réticulant (un polyisocyanate comme le 4,4′-diisocyanate de diphénylméthylène) les particules céramiques et de charbon actif.
On vient ensuite étaler une fine couche de quelques micromètres sur un papier transfert siliconé que l’on fait sécher à 60°C puis réticuler à thermostat 6 ou 160°C, c’est à dire que l’on fait attacher les chaines de polymère sous l’effet de la chaleur pour créer un feuillet.
On sépare ensuite le papier transfert du matériau composite que l’on découpe puis superpose pour créer un multifeuillet de 10 couches par soudure ultrason.

Pour créer le patch, on enduit un coton lycra d’élastomère formant le film adhésif sur lequel on vient dérouler le matériau composite préalablement fabriqué.

On ajoute enfin le film de protection retirable avant usage.

Le patch
Le patch

Et voilà ça fait des Chocapics ActivePatch4U ou des Stimcare

Comme le précise le brevet, on peut déposer ce matériau composite sur n’importe quel type de tissus. On en rediscutera dans la partie « et après les patchs » mais cela cache pas mal de possibilités.

Les test cliniques

Le mannequin d'ActivePatch4U
Le mannequin d’ActivePatch4U : un petit nouveau dans le monde du Trail

Les tests présentés ci-dessus son hors du cadre d’application actuelle du patch. En effet, le patch n’est pas un dispositif médical mais de bien-être apportant du confort. Les tests réalisés ne sont donc pas forcément mentionné dans les indications du patch, ils avaient plutôt une vocation à déterminer les points d’application.

De ce fait, le positionnement des patchs est quelquechose d’important et dépend de chaque besoin. Une cartographie des applications du patch est disponible sur le site de Stimcare avec des tutoriels. Dans le brevet 4 exemples sont détailles :

Une mesure du retour veineux avec des bas de compression et de simple bas sans compression mais avec des patchs incorporés dans le tissu : les conclusions sont que les bas patchés sont favorables au retour veineux surtout dans des positions défavorables (debout), avec des résultats similaires à des bas de classes 2 ou 3

Une mesure du repos et du sommeil : pose d’au moins 4 patchs (tempes, entre les yeux, occiput..) sur 30 personnes 24h/24 pendant 1 semaine. Ces personnes de 22 à 67 ans se plaignent de problèmes à l’endormissement, de réveils nocturnes, de difficultés à se rendormir. Pour 21 personnes sur 30, on note une amélioration allant de l’endormissement au non réveil !

L'autre mannequin : pas de jaloux Messieurs ;)
L’autre mannequin : pas de jaloux Messieurs 😉 (enfin c’est la copine du gars d’avant)

Une mesure de la fréquence cardiaque : le « cobaye » est allongé avec un capteur de FC sur l’oreille droite. L’objectif est qu’il se détende pour obtenir un signal de battement cardiaque régulier. On mesure pendant 10 minutes cette activité cardiaque avec et sans des patchs posés sur le corps entre le nombril et les yeux. Il est constaté une baisse de la FC de 5% et une meilleure régulation des ondes cardiaques. On peut rester critique façe à cette exercice : 5% au repos ça doit représenter 2 bpm, et ça semble être le genre d’exercice que l’on réussit toujours mieux la deuxième fois (plus détendu). Précision d’Arnaud Tortel : l’action des patchs sur la FC se fait ressentir après 12h de port.

Une étude sur la cicatrisation a montré « un effet très positif  sur la vitesse de cicatrisation » (bien que son utilisation sur plaie ne soit pas aujourd’hui recommandée)

La dernière étude porte sur la souplesse par un test qui consiste à mesurer la distance entre la main et le sol. 3 patchs ont été posé entre les vertébres, 2 autres au niveau du sternum et sur la charnière lombo sacrée sur 40 personnes de 18 à 70 ans et dans 80% des cas, on constate une diminution de la distance de 2 à 5 cm de la distance main-sol après le port des patchs (pendant une durée non précisée). Il n’est pas précisé si des exercices ont été réalisés entre les 2 mesures.

Ces tests sont limités aux vues des possibilités offertes par le patch et leur parution dans ce brevet n’est pas équivalente à celle dans une revue spécialisée mais montrent, pour moi, le sérieux des personnes qui développent ce patch avec une vraie volonté de quantifier précisément les effets du matériau.

stimcare
Les Patchs Stimcare

Et après les patchs ?

Le brevet laisse libre cours à l’imagination sur les produits d’application de ce matériau.

D’autres applications sont envisagés et vont surement apparaitre prochainement : bas de compression, orthèses ou peut-être des chaussettes de récupération. Au programme aussi, un sparadrap repositionnable pendant dans 10 jours devrait sortir très bientôt pour garantir une efficacité maximale 😉

On risque de voir ActivePatch4U Stimcare se développer dans les prochaines années.

Si vous souhaitez avoir des retours sur le patch, je vous invite à lire les ressentis de :

Les sentiers du Phoenix
Nicolas Raybaud

 Merci à Arnaud Tortel d’avoir répondu à mes quelques questions

11 comments

  1. Y a pas un moment où ça devient un chouilla de la triche toutes ses choses?
    Bon sinon, moi je suis déjà pas fan des bas de compression alors…

    Mais j’en veux bien pour faire dodo. 😀

    1. Aucun produit ne pénètre ta peau rien de transdermique (et bim un de plus) donc ça ne peut être considéré du dopage. Est ce que courir avec de la compression c’est de la triche ?
      Je ne suis pas adepte des bas de compression non plus ! Je parlerais peut-être un jour des brevets de BV sport (vous ne serez pas déçu 😉 )

      Pour dormir, je te conseille d’ajouter un bon verre de rhum ou une camomille (tu es plutôt du style Grand Mère non? :D) avec les 4 patchs !

  2. Ok, j’ai deux questions : combien on paie les experts pour faire des recherches qui vont mener à nous faire cracher toujours plus d’argent pour un bénéfice qui sera de toute façon contesté ?
    Tiens si tu as quelque chose qui me prouve que les chaussettes de compression c’est clairement bénéfique, file ! Moi ça me donne la sensation d’être plus raide et plus lourd.
    Et est-ce qu’on pourra vivre plus longtemps ? Parce que j’envisage les championnats du NPdC de marathons V8. Merci pour les infos.

    1. On peut toujours se poser des questions sur la validité quand ça touche au confort. Le protocole est généralement choisi pour montrer l’effet désiré (ou montrer que ça ne marche pas). Je ne fais ici que retranscrire ce qui est dans le brevet. Je ne suis ni médecin ni biomécanicien ni quoique soit pour avoir un avis définitif ou universel sur ces patchs. Je note juste le sérieux des personnes en essayant de prouver l’efficacité. Par contre dans tout les cas, la technologie, au sens large, ça coute !
      Concernant les bas si ça ne te convient pas (pareil pour moi) ne t’en sers pas 😉
      Pas besoin d’attrendre V8, V5 suffira 😉 Ce patch a un but de confort, pas sur que tu gagnes plus que 7 minutes de vie.
      Et sinon les mannequins te plaisent ? 😉

  3. Il y a des erupcions cutanées a votres essays? J’ai acheté les Activepatch et je fait une éruption cutanée. Depuis lors, j’ai arrête dur.

      1. Je n’ai pas réalisé moi-même les tests cliniques. Ce sont des infos obtenues via le brevet et il ne mentionne pas de problème de peau. Le matériau qui réfléchit les infra rouges est visiblement inerte et ne pénètre pas sous la peau, cela est donc surement du au collant. Est ce que c’est localisé au niveau de la matière noire centrale ou sur le collant ?
        Je te conseille de contacter directement ActivePatch4U pour plus d’informations.

        En anglais, if you prefer 😉
        I didn’t realize myself the clinical tests. The information is obtained thanks to the patent and doesn’t mention any skin problem.
        The material that reflects infrared rays is clearly inert and doesn’t allow any material to penetrate beneath the skin, it’s probably due to the sticky part. Where does your eruption localize ? at the level of the central dark material or around the sticky part ?
        I advise you to contact ActivePatch4U directly for more information.

  4. Yes, that’s it. There’s a red cercle around the inner patch in my skin that matches with the adhesive part of it. In 48 years I’ve never had allergies of any type.

    Thanks for your quick answer. Merci beaucoup!!!!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *