[Test] les bâtons Trail Blaze par Mountain King

Au programme : le test des bâtons Trail Blaz de Mountain King 

Il y a un peu plus d’un an, je me suis lancé sur mon premier trail à la montagne : le marathon du Mont Blanc. Pour manger les 2500m de dénivelé, j’ai voulu m’équiper de bâtons. J’avais déjà manger autant de D+ quelques années auparavant sur la Bouillonnante mais jamais avec des pentes aussi longues.

Mes critères de choix

IMG_4365N’ayant que très peu d’occassion de m’entrainer avec des bâtons, je me suis à la recherche  d’une paire légère et peu encombrante, au cas où je n’en trouvais pas une grande utilité dans les montées ou descentes, ils devaient me gêner le moins possible sur le sac. Ca sera donc un bâton pliable (mais pas réglable) avec un poids plume. Ajouter à ce critère le prix : il ne restait plus grand monde dans la course.
J’élimine vite les grands noms: Leki qui a un système Micro Vario robuste mais couteux et lourds ou Black Diamond (même si les Distance Carbon Z m’ont fait de l’oeil).. Je commence à faire une croix sur le carbone. Je regarde chez Guidetti, les Plumes sont sympa mais mono-brin ou bi-brin, pourquoi pas les Explore mais plus lourds. Je traine aussi chez les italiens Gipron et chez les anglais et je tombe un peu sous le charme de Mountain King. La marque a accompagné Seb Chaigneau, jusque l’année dernière avec qui ils ont développé notamment les Trail Blaze. C’est vers ce modèle que je me suis dirigé.

La structure du Trail Blaze

IMG_7001Le Trail Blaze a une construction très simple et très légère : 130 grammes (en 125cm) avec ces 4 segments en alliage d’aluminium et une ficelle. Le principe est assez proche des arceaux de tente de camping : on tire sur la ficelle qui est à l’intérieur des 4 tubes, les segments s’aligne et on verrouille la corde grâce au noeud dans l’encoche de la poignée.

Cette méthode permet d’avoir un produit léger avec un prix raisonnable : 86€ pour les 2 bâtons. Peu de produits permettent d’arriver à un tel poids (hors mono-brins). Dans ma liste actuelle des moins 200 grammes similaires, j’ai mis quelques un des batons qui m’avais fais de l’oeil. Seul le Gipron reprend la structure du Trail Blaze.

Marque Produit Matériau Poids (1 bâton) Prix
Leki Trail Stick Carbone 197 grammes 140€
Black Diamond Distance Z Alu 175 grammes 95€
Black Diamond Distance Z Carbone 145 grammes 120€
Guidetti Plume 2 brins Carbone 132 grammes 130€
Gipron 310 Mont Blanc Alu 175 grammes 65€
Gipron 310 Mont Blanc Carbone 110 grammes 175€
la version carbone
la version carbone

et donc le Trail Blaze avec ces 130 grammes et  86€ fait clairement parmi du top3. Depuis 2015, une version carbone (107grammes) existe à  environs 120€.
Comme tous ces bâtons, la pointe est en tungstène.

Niveau coloris : c’est l’arc en ciel chez Mountain King ! Noir, bleu, magenta, vert, jaune, rouge et orange !
Une nouvelle option est disponible sur la version 2015 : un tube pour ranger la corde dans la poignet une fois le baton mis en place. Pour les anciennes versions : pas de soucis, j’ai une petite astuce (voir plus bas)

La poignet

IMG_6970Au delà de la structure du baton qui n’a que peu d’égale, la poignet est aussi un élément différenciant. Vu que c’est la partie qui est tout le temps en contact avec notre peau, il faut un matériaux qui « éponge » sans garder la transpiration.

Le choix fait par Mountain King est utilisé une structure aérée qui répond à toutes mes attentes et ça semble être une bonne alternative au poignet en liège. La dragonne n’est pas détachable, ni réglable. C’est minimaliste mais très efficace ! Mon seul regret sur ce sujet est la dimension de la poignet, j’aurais aimé pour les montées avoir la possibilité de faire une prise plus basses sous l’actuelle poignée : un prolongement aurait vraiment était top mais Mountain King a choisi la légèreté !

En pratique

IMG_2351
Sur le marathon du Mont Blanc

Le montage est hyper simple, avec un bon coup de poignet pour tirer la ficelle, ça se fait même en courant !
Le baton est suffisamment flexible pour encaisser les chocs, les torsions quand il reste bloqué entre 2 racines. La corde est légèrement élastique, dans les terrains bien boueux quand le baton est bloqué, on peut avoir l’impression que les segments vont sauter quand on tire pour le sortir mais tout reste bien en place : un baton robuste ! Bon Elsa a réussi à plier la dernière section du sien mais en y mettant généreusement tout son poids (plume) : c’était le baton ou sa tête contre un rocher.

Outre la poignée un peu « courte » en montée, le bruit est assez surprenant sur terrain sec au début : un bruit métallique « cassé ». Le baton est assez souple pour raisonner à chaque coup.

Petite astuce
Petite astuce

Niveau rangement, ils sont très compacts avec leurs 35cm une fois replié. C’est même limite trop compact pour le système 4D du sac Salomon. Ils sont livrés dans un petit sac filet avec des embouts pour le tungstène et une paire de rondelles.

Petite astuce : lorsque vous courrez, je vous conseille d’enrouler la fin du cordon avec le système de scratch qui permet de le maintenir une fois replié. Cela évite que la corde se balade de droite à gauche (sans avoir l’option disponible sur les nouvelles versions)

Bref, un excellent baton minimaliste qui a répondu à toutes mes attentes avec un très bon rapport qualité/prix.

Le service après-vente

Le service après-vente est très efficace. J’ai pu récemment le tester puisqu’Elsa a plié un de ces batons à la Réunion. La pièce a été livrée en moins de 5 jours. Par contre tout se passe depuis le Royaume-Uni, il faut savoir parler un peu anglais ! Le segment intermédiaire est vendu 9£ (12€) et les segments extrêmes (avec la pointe ou la poignet) 10.5£ (14.5€) auxquels il faut ajouter les frais de port (un peu moins de 9€) ! Dommage que la marque soit si peu représenté en France.

Je vous propose un petit tutorial en image pour changer les segments.

Première étape : Désassemblé le baton

Un petit noeud maintient un petit tube qui empêche le cordon de rentrer dans le baton. Il suffit dans un premier temps d’enlever ce noeud. Si vous devez changer le dernier segment (comme moi), vous pouvez couper sauvagement la ficelle au dessus de la poignet : le cordon étant fourni attaché avec le dernier segment !

Deuxième étape : refaire le noeud de blocage

Pour cela, il faut repérer la position du noeud sur l’ancien segment et faites une marque sur la nouvelle corde. Ensuite, vous devez refaire un simple noeud à la même position. Il est important de bien faire le noeud à la même position ( à quelques millimètres près) c’est cela qui permet la bonne tension du baton !

Troisième étape : rassembler et faire le noeud de poignet

Il faut enfiler les batons sur la corde, dans le bon sens de préférence (les 2 tubes du milieu sont interchangeables). N’oubliez pas de remettre le petit tube avant de refaire le noeud au dessus de la poignet : pas de position précise cette fois !

Et un baton tout neuf
Et un baton tout neuf

Et voilà un baton tout neuf

Article non sponsorisé, contenu rédigé librement

 

2 comments

  1. Bonjour,
    Merci pour le test très complet. Je suis intéressé par les trail blaze en version carbone. Connais-tu un revendeur fiable? As tu une idée de leur solidité? Sont-ils rigides ou souples?
    Merci,
    Emmmanuel

    1. Bonsoir,
      Il n’y a pas de revendeur en France mais il y a 2 revendeurs online de qualité au Royaume-Uni :
      http://likeys.com/acatalog/Mountain-King.html et http://www.myracekit.com/brand/mountain-king
      Ils expédient à l’international sinon tu peux directement contacter la marque sur leur site (paiement par téléphone par contre)
      Ma petite culture du carbone me permet de te dire que ça n’encaisse pas trop les chocs (ça ne se plie pas trop bien, ça casse), je pense donc que c’est plus rigide que la version aluminum : il y a toutefois des inserts alu à la jonction qui doivent donner un peu de souplesse. Par contre, ce ne sont que des suppositions, je n’ai jamais essayé de baton en carbone

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *