Semaine 12-13-14 : L’EcoTrail de Paris

Semaine 12-13-14 : L'EcoTrail de Paris 1

Au programme : une belle balade!

 

Encore du repos

C’est difficile pour moi de m’entrainer en ce moment, je considère donc que c’est du repos 😀 J’en avais quand même un peu besoin après les 50km des Poilus.. Mais maintenant il va falloir s’y remettre sérieux ! Je fais une petite sortie de 6km la veille de la course.

L’écotrail de Paris – 30km

Premier étape : récupérer le dossard. J’avais pris mon aprem pour aller chercher mon dossard et celui d’Elsa. 2jours avant, on se rends compte que tout le monde doit venir chercher son dossard en personne ! Quelle hérésie ! On en profite donc pour faire un petit tour du salon.. bof bof

Deuxième étape : se rendre au départ de la course. Sur ce point là pas de soucis, il y a les transports en commun  mes parents : un dépose minute express juste devant l’aire de départ. On y rejoint une belle petite bande avec des têtes connus et des nouvelles : Jeremy, Clément, Bertrand, Jérôme, Ainga, Nicolas, Johan, Laetitia et Stéphane. Chacun annonce son temps : ça tourne entre 2h45 et 3h30 (pour Elsa notamment qui bluffe !)

LE Selfie de l'eco trail de Paris 30K
LE Selfie de l’eco trail de Paris 30K (photo de Geek&Run)

Troisième étape : la course. J’ai décidé de la faire avec Elsa. Après les 50km des Poilus, je me sentais pas de remettre direct le couvert mais j’avais besoin de kilomètre. Cette course m’avait laissé un mauvais souvenir en 2012: j’ai failli abandonner au 21km avec une douleur à la cuisse et j’ai fini un peu dégouté par la fin de ce parcours. Ca sera donc « à la cool » : connaissant Elsa si elle craque pas ça fera moins de 3h ;).

le départ cool
le départ cool

Après un départ groupé jusqu’au parc, chacun prends son allure. J’en profite pour faire une petite pause photo et … pour profiter de la vue.

La vue depuis le parc de l'observatoire
La vue depuis le parc de l’observatoire

On prend ensuite notre petite rythme : 5’40/km. Je laisse Madame contrôler en suivant tranquillement. On fait le début de course en ayant Laetitia et Stéphane à vue. On revient sur eux vers le 8ième kilomètre, on va jouer au yoyo pendant quelques kilomètres avant de se rejoindre définitivement. Je fais un petit bout avec Stéphane qui est un peu dans le dur.

Après Ville d’Aray, je pars rejoindre Elsa qui avait pris un peu d’avance avec Laetitia. On passe le 12ième toujours sur le même rythme de 5:40/km (1h12). Mon corps gère bien cette reprise après les 50km. Le soleil tape bien, je rappelle à ma coéquipière de bien s’hydrater tout les 3km (oui ça l’a saoulé grave!).  Vers le 17ième j’aperçois Jeremy et Bertrand au loin : je me dis que ça ne doit pas bien se passer. On revient sur eux, en effet Jerem à la cheville en vrac. Je laisse Elsa en forme, partir avec Bertrand, pour faire un bout avec Jeremy. Je lui raconte mon aventure de 2012, où j’étais à peu près dans le même état au même endroit. Je lui conseille un petit tour à la tente « premier soin » pour un coup de froid et de repartir : une fois en bas c’est chiant mais c’est presque fini ! Il se remet à marcher, je pars lui rechercher son « St Bernard » du jour : Bertrand.

Je regarde ma montre 19ième kilomètre, j’annonce à Elsa encore 2km avant le ravito… 500mètres plus loin, on y était ! (en vérifiant ma trace de 2012 il y a 700m d’écart !) On y arrive en 1h55. Je refais le « plein » de la poche d’Elsa avant de la laisser repartir. Perso, je flâne un peu : j’attaque le saucisson, l’eau pétillante, je refais le plein, j’essaye de voir si Jeremy passe,je pars prendre une petite photo : TRANQUILLE !

La vue depuis le ravito du parc de St Cloud
La vue depuis le ravito du parc de St Cloud

Bon je croise personne, je repars donc pour rejoindre Elsa. Dans la descente, je croise, étonné, Jeremy et Bertrand! Je ne pensais pas les voir là! Je finis la descente avec eux avant de passer la seconde. Depuis le parc, je mettrais 3km avant de rejoindre Elsa et sans trainer (4’30/km de moyenne), j’ai pensé un moment l’avoir perdue ! Je la retrouve avec Laetitia et Stéphane ! Stéphane semble vraiment dans le dur, il stoppe net en marchant au moment où je reviens sur lui. Je remonte sur les 2 filles. Le changement de rythme est « brutal », je passe de 4’15 à 5’40 au kilo.

PS : Ne cliquez pas sur les prochaines photos : je les ai honteusement volé ! (Vu que dans l’histoire des photos de course, il y a souvent quelqu’un qui se fait voler, autant que ça ne soit pas moi)

La foulée de ce type : on dirait Bekele
La foulée de ce type : on dirait Bekele

Je vous passe les kilomètre chiants le long de la Seine, des escaliers à monter qui deviennent durs pour Elsa, des pénibles relances sur le bitume pour arriver directement à la fin. J’annonce « 400m avant la ligne », Elsa me demande si je suis sur.. J’affirme ! Et là elle démarre ! 15KM/H, ça slalome , ça dépasse: enfin JE COURS 😀

On passe la ligne ensemble en 2h55′ et des brouettes avec une superbe 47ième place sur 300 pour Elsa dans sa catégorie (66ième femme sur 600!). Je suis content de ce temps moi aussi, à peine 3 semaines après mon 50km. Cette course me rassure : un temps correct sans se mettre dans le rouge!

Elsa part vite s’asseoir. On attend tranquillement tout le monde (sauf  Johan et Nicolas qui ont déjà finis) et ils arrivent tous entier et content ! Encore bravo  !

Enfin la ligne d'arrivée franchie !
Enfin la ligne d’arrivée franchie !

Chapeau aussi aux bénévoles, même si j’aime le parcours que très moyennement (il y a surement mieux à faire sur la fin) et que la remise des dossards laisse à désirer, le reste de l’organisation est au top !

 

 

 

 

Running Expo

Juste un tout petit mot sur la Running Expo qui avait lieu en marge du marathon de Paris : un beau salon avec beaucoup d’exposants que l’on ne voit pas toujours en France (Newton, Salming..). Un stand offrait tout les jours la possibilité de rencontrer ses athlètes : Kalenji. J’ai pu passer quelques instants avec Thierry Breuil vendredi soir et il m’a fait pétiller les yeux en parlant de ces produits pour 2015 !
Le monde de running est encore en évolution et tant mieux pour nous (si cela n’impacte pas les prix parfois excessifs) : y a plus qu’à attendre !

Le résumé  de la période:

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  36km 3h30′  D+ 500m

 

3 comments

  1. « Enfin je cours »… t’es d’une vilainie avec Elsa! J’en re-viens pas. 😀 Absolute macho. 😀
    Sinon on te sent quand même un peu fatigué encore. 😀

    Belle balade!

  2. Quand on arrive à se faire 36 km à la cool comme tu dis, c’est qu’on tient une super forme.
    Je pense que tu peux t’attendre à de belles performances cette année. Attention toutefois ne ne pas te blesser comme l’an dernier 😉

    1. Merci Fred, mais ton message est arrivé 3 jours trop tard! J’ai laissé un bout de ma cheville gauche, cette fois, lors de ma dernière course http://wp.me/p3oWnV-HA ! Je pense que la semaine de raquettes avec pas mal de dévers a du la fragiliser ! Par contre c’est clairement moins grave que la dernière fois donc je devrais être au départ du Marathon 😉 !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *