S23-24 : le marathon relais

S23-24 : le marathon relais 1

Au programme : un record sur marathon… à 2 !

l’entraînement, en ce moment, c’est la cata ! Pas moyen de caser les séances voulues : ça tourne entre 1 petite séance d’endurance et 1 séance de VTT avec une petite gêne au tendon d’Achille alors que j’aimerais caler des séances de côtes en foret de Fontainebleau avec  des circuits bleus dans tout les sens..

Heureusement il reste les compet’ !

Marathon de Marne et Gondoire – 20.8km – 77

 

la magnifique affiche
la magnifique affiche

Début juin, c’est devenu un rituel, je vous en parlais déjà l’année dernière c’est le marathon de Marne et Gondoire. Comme l’année dernière, on a décidé de le faire à 2 : gentleman que je suis, j’ai laissé le plus gros bout à Elsa : 21.6km pour elle 20.6km pour moi !

Cette année nous avons face à nous 2 équipes de 4 collègues d’Elsa ! Elle mise sur le fait qu’on va finir entre les 2 équipes avec un chrono aux environs des 3h30.

9h : le départ est donné, j’attends Elsa à la sortie du parc ! la première équipe a déjà quelques mètres d’avance, elle est seconde comme prévu ! Comme d’hab elle prend son petit rythme et c’est parti ! Arrivé à Bussy St Georges, on est assez étonné, l’équipe de devant a déjà fait son premier relais : je fais un petit sprint en vélo pour voir si tout va bien ! Rien de grave le premier relayeur a juste craqué, il est remplacé pour 3km par la fusée de leur équipe : moins de 39′ au 10km, on va perdre un peu de terrain ! Elsa tourne à 12.5km/h : parfait ! La première équipe est maintenant sur son relais féminin, on devrait grapiller du terrain et au 13ième kilomètre la jonction est faite !!

Elsa continue sur son allure, tout va bien, je discute avec quelques concurrents, l’ambiance est très sympa ! A partir du 18ième, les autres nous reprennent techniquement du temps, mais nous devons avoir alors environs 6′ d’avance ! Un peu après le 20ième, je pars rejoindre notre point de relais à Jablines. Cette année on ne traverse pas le village c’est un turning point : on repart par où on vient ! Après 1h47 pour 21.6km, c’est à mon tour de courir ! Après 350 mètres, je croise l’autre équipe : j’ai environs 700m d’avance vu l’allure du bonhomme ça me fait même 3′ d’avance, je viens bientôt me faire croquer !

Après 700 mètres, mon lacet se défait : grand classique maintenant (je ne sais pas ce qu’elles ont ces DS Trainer, ça ne veut pas tenir). No stress, ça va vite à refaire et je profite de la petite descente à 17km/h pour me remettre dans l’allure. Je regarde un peu le chrono,  ça tourne vite pour tenir 21km.. Elsa me rejoint avec un « j’ai fait mon boulot en te passant le relais en tête, à toi maintenant ». Merci pour le cadeau, les 2 derniers relayeurs de l’équipe qui nous suit sont les plus rapides du lot ! La route se transforme en chemin et j’avance toujours aussi bien même dans les courtes montées en plein cagnard !

5ième kilo en 23’20 : Ca roule et toujours personne derrière moi ! Ca ne va pas duré longtemps au 7ième, Elsa m’annonce qu’ils sont 200 mètres derrière ! C’est leur dernier relayeur, il est frais ! Insidieusement, les entendre se motiver derrière me pousse aussi un peu : je trouve que ça va vite le chrono affiche 4’30, 4’15, 4′ !! il reste 13km, doucement gamin !

Dernier sursaut 4’04 entre le 8 et 9ième kilomètre, mais c’est fait : je me suis fait récupérer ! Et je le vois déjà s’envoler dans la première montée ! Bizarrement, dans la descente je tourne à la même allure que lui et je navigue donc 10 mètres derrière !

Oups une voiture
Oups une voiture

10ième en 45’50 : j’ai accéléré mais ça n’a pas suffi ! Je sens que Nicolas est meilleur que moi en montée, ou que je force moins mais dans la descente je tiens bon.. Je tiens même trop bien au ravito de Pomponne, où je me jette un bon gobelet sur la tronche, je sens que je reviens sur lui. Dans la montée, je porte une attaque ! Je reprends la tête : il a dû forcer un peu en me voyant devant lui ! Il me reste 9km, maintenant, il faut tenir. Les montagnes russes de St Thibault des Vignes sont avalées facilement. Arrivé à Gouvernes, la chaleur se fait sentir mais il ne reste plus que 3.5km et personne derrière ! Derrière relance, dernier évitement de voiture et voilà le parc de Rentilly : Job done : 20.6km 1h34′

On boucle le tour en 3h22’15 », un bon 10 minutes de moins que l’an dernier ! On s’offre en prime, un nouveau podium en duo cette année, après le trail urbain d’Evry : 2ième place dans la catégorie Entreprise.

Résumé des 2 semaines

Type

Distance

Temps

Dénivelé

Running 32km 2h35 D+ 220m
VTT 50km 3h D+ 400m

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *