S5-S9 : Balade en fôret de Fontainebleau et 3 pignons

S5-S9 : Balade en fôret de Fontainebleau et 3 pignons 1

Au programme : à travers la foret de Fontainebleau

Sentier Dénecourt  6 : Les gorges d’Apremont

Comme je vous l’avais annoncé, cette année je veux vous faire découvrir quelques parcours de la fôret de Fontainebleau. Le premier est le Dénecourt 6 qui tourne autour des gorges d’Apremont du côté de Barbizon.

Le parcours fait un peu de plus de 8km avec la possibilité d’en faire 10 en rajoutant une boucle à l’extrémité est du parcours.

Je suis parti de la caverne des Brigands. On attaque directement dans les rochers : le genre de section que j’aime bien, où il faut profiter du moindre espace pour courir un peu !

On arrive ensuite sur un plateau avec le point de vue des Brigands, où il faut encore slalomer entre des rochers, c’est plaisant. On découvre ensuite une caverne sur la droite, la caverne des Brigands, elle a été creusé par Dénecourt en 1844.

Le chemin atteint ensuite dans le Val des Mousquetaire, on longe les Mastodontes cette alignement de rocher pour rejoindre la mare aux biches où le sentier commence à descendre vers le désert d’Apremont : petit moment de repos sur le plat.

2 possibilités ici : partir pour la mare au sanglier par la route du Chaos d’Apremont (2 km de plus) ou se diriger vers le carrefour du désert et la route du Milan. Je vous présente ici la second option. On remonte sur la platière d’Apremont jusqu’au Grand Belvédère: profitez de la vue sur toute les gorges d’aprement. On croise ensuite la route de Sully qui signe le départ d’une belle montée puis on croise la route Marie-Thérèse pour rejoindre un autre point de vue sur les Gorges. Les 2 prochains kilomètres sont très sympa, on peut allonger la foulée, se faufiler entre les rochers: l’éclate ! Le chemin descend jusqu’à l’éléphant : ce rocher si atypique. On s’approche maintenant de Barbizon, on fait un petit crochet pour montée au monument Millet-Rousseau sculpté par Henri Chapu en 1884 avant d’attaquer la dernière ligne droite le long de l’allée des Vaches pour rejoindre notre point de départ.

J’espère que cette boucle vous plaira !

La course nature des 3 Pignons – 20.4km – Noisy sur Ecole (77)

 

1er mars et ça repart : 1ère course de l’année avec un vrai dossard !
C’est ma 3ième participation à cette course : j’ai déjà testé les 2 formats : 21km et 10km. Cette année j’ai proposé à Elsa de faire le 21km avec elle, en préparation pour le trail Evasion de Seninghem à la fin du mois.

Pour ne pas avoir de surprise, on s’est inscrit 1 mois à l’avance  😆 . En arrivant sur la place, les courses affichent complet ! Beau succès ! Je suis toutefois assez étonné au moment du départ quand le speaker annonce que des coureurs se présentent sur la ligne sans dossard : dommage d’utiliser les avantages du course organisée sans y contribuer !

Pour éviter les bouchons dans les premiers 500 mètres, le départ a été décalé de 200 mètres : bonne initiative, même si cela ne résous pas tout.
9h42 : le départ est donné, on part sur un bon rythme de 5:20/km : pile poil ce que je veux même si c’est Elsa qui fait le tempo. Le rythme s’accélère un peu dès que le chemin s’élargit, j’essaie de calmer Elsa : il reste encore 17km et j’entends déjà haleter autour des moi !

La première petite boucle est sans difficulté, à part le sable omniprésent, elle se fait en 29′ pour 5.3km sous une petite pluie fine.

On attaque la deuxième partie à partir du KM7.8, ça roule toujours. On attaque la première difficulté 1 kilomètre plus loin : je suis étonné Elsa trottine facile ! Sur la fin à 15% ça devient plus tard, elle me tends la main pour que je la tire (non, bande de pervers), on avance mieux, 10 mètres plus loin un inconnu lui attrape l’autre main et c’est parti à 10km/h dans la pente ! On passe le 10ième en 55’30 !

On arrive sur une de mes sections préférées : un single de 1km tout en descente, un pur plaisir le long du chemin de la Charme ! Qui dit descente, dit montée, on attaque direct : je laisse Elsa pour partir tester les jambes. Les sensations sont excellentes, j’ai l’impression de voler en remontant le peloton ! Je serais stoppé sur la fin avec les bouchons sur ce chemin étroit : cette montée est un régal !

On se dirige maintenant vers l’autoroute, le chemin est plus roulant. Elsa s’arrête pour attaquer une bouteille de coca au ravito du 14ième. On repasse sous l’autoroute, le plus dur est fait maintenant : il ne reste plus qu’à vaincre le sable du cul du chien avec des jambes un peu plus lourdes ! On passe le 20ième en 1h52′ ! C’est le dernier kilomètre, on accélère progressivement, on se fait passer, on repasse des gens ! Ca roule toujours après 20km !

On franchit la ligne en 1h54’42 » à la 454 et 455ième position sur 888 arrivants cette année !

La course est remportée par Nicolas Jamet en 1h17’27 » devant David Wanster (+6″) et Nicolas Duhail (+29″) . Le cadeau est différent des autres années (tee shirt en coton) : une gourde de randonnée (vu le goulot)

 

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  152km 13h  D+ 1450m 

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *