Semaine 49 : la semaine des boucles

Au programme : une semaine en 93 boucles ! J’ai bien tourné en rond !

Cette semaine fut une bonne grosse semaine et surement la dernière de l’année.

Tout commence mardi, au boulot, un collègue me lance un défi :

un café si tu bats mon meilleur temps sur 10km : 41’06 »

et qu’est ce que je ne ferais pas pour un café. Je rentre le soir, mets direct les runnings et c’est parti : 3km d’échauffement pour essayer de trouver un parcours un minimum roulant : pas facile : il y aura donc 1km de « montée » (faut plat entre 3% et 5%) avec quelques relances.. L’idée était de partir un peu en dessus du 4’06/km et d’accélérer.
La tactique a tenu… 1km : le premier en 4’08 ! Les 2 suivants passent sous le chrono visé : 3’59 et 4’02.. Un rapide calcul me donne 9″ d’avance sur le chrono : parfait car le premier kilomètre en montée arrive, j’essaye de perdre le moins de temps possible : 4’10 : plus que 5″ d’avance.

Le reste du parcours passe bien : 5km en 20’24 », je fais 4’10 au deuxième passage de la montée. J’attaque progressivement dans le dernier tour pour essayer de prendre un maximum d’avance avant de me faire la dernière montée : je passe le 9ième en 36’48, il me reste 4’18 pour ce dernier kilomètre: c’est bon !!!! Je tire sur le dernier, ça fait longtemps que je ne m’étais pas mis dans un état comme ça (surtout après 1 journée de boulot) 

Résultat : 10km en 40’48 ! et un café et 4 boucles 😀  Leçon à retenir pour 2014 : faire pareil sur un trail en 2014 et voir si ça passe 😉

Le Season Best ! 40'48"
Le Season Best ! 40’48 »

Le weekend est aussi fou que cette sortie!

 

Les 24h de Clichy (92) pour le Téléthon 2013

Le grand jour : la première sortie de la Ligue GRO !
L’événement se déroule dans le parc Roger Salengro, équipé du système TimePoint de TopChrono (à découvrir ici) sur un circuit de 600m ! 600m à manger 24h pour les plus courageux : j’ai eu beau tourner dans tout les sens cette idée ça ne me paraissait pas faisable ! J’avais donc décidé de faire des kilomètres à la cool pour garder un peu de jus pour le lendemain (voir plus bas), aux sensations, juste se faire plaisir et profiter.

J’arrive juste avant le départ officiel (que je raterais) où je rejoins PasAprèsPas et Kutne.
12h15 : on attaque les kilomètres en marchant pour François et Angélique, en trottinant pour Quentin et moi. On se ballade sur un petit 10km/h : Quentin se réservant pour son relais de la SainteLyon. Après une petite demi-heure, Ti-Tom et Daddy The Beat nous rejoignent et c’est reparti pour 6km en accélération lente de 6’/km à 5’/km.

Au ravito avec Ti-Tom (crédit photo : timepoint)
Au ravito avec Ti-Tom (crédit photo : timepoint)

Thomas lance l’idée d’un tour rapide… et nous voila lancé pour un tour rapide : ça cavale sec.. 2’06 pour moi mais à la faveur d’un mauvais fonctionnement de la puce 😉 c’est Thomas et son 2’09 qui prend la tête du classement..

Après une petit pause déjeuner, je reprends les tours en trottinant avec Quentin. Je passe tranquillement le semi marathon en 2h09 puis quelques tours plus tard c’est au tour de Quentin puis de Thomas et David.

En parlant des tours, un petit point sur le système de puce, je ne l’ai pas trouvé très fiable personnellement : 1 tour sur 3 environ n’est pas compté, comme pour ton tour lancé par exemple 😉

Le reste de l’aprem sera un enchainement les slaloms entre les élèves des écoles de Clichy avec en plus Emaboveari venu voir ce qui pouvait se passer au delà de 42,195km 😉 !

Je passe le marathon en 4h53′ en ayant marché quelques kilomètres avec François et Angélique. Je m’arrête à 44,2km (soit un truc comme 73 tours) pour passer le relais à ChaHibouDoré (et son délicieux gâteau choc/marron), Geek&Run, ClemRunningles lapins Runners (qui s’échauffaient pour la SainteLyon 24h plus tard) pour le début de la nuit.

19h20 : je vais rendre ma puce. C’est un peu la cohue : aucune info sur le nombre tours ou la distance parcourue ! Rien de facile à trouver sur le site.. Le système doit convenir pour des entrainements la semaine mais pas forcement pour faire une course qui regroupe plusieurs centaines de personnes.

Ah oui, j’avais oublié : je suis recordman du monde et Bravo aux bénévoles pour cette folle journée  !

Les CR des autres Gentils Runners Ordinaires :

Geek&Run
Emaboveari
Daddy the Beat
Running Sucks
 

Les 6h de Lisses (91)pour le Téléthon 2013

J’avais prévu depuis quelques semaines de faire cette course, ce que je ne savais pas c’était pour quoi je m’engageais.
En me levant le matin, je me sens étonnamment bien malgré les 44km de la veille : la séance « cryo » maison y est peut-être pour quelque-chose. En courant, à Clichy, je me suis posé beaucoup de questions ce que j’allais faire : 60km, 50km, un marathon, suivre Elsa…
Je choisis la dernière option, je demande alors son objectif à Elsa:

-Un marathon? -Non -30km? -Non -Quoi ? – 33km en 3h!

Oh punaise, ça ne va pas trainer !

On arrive sur place, la course est déjà parti. On s’inscrit et on part direct! le profil du coureur est légèrement différent d’hier : moins de monde et pas trop de « touristes ».
On enchaine les 6 premiers kilomètres et en 31’45 » : je ne bronche pas à côté d’Elsa, je ne peux pas aller plus vite, je suis sagement, j’essaie de la persuader de changer son idée de 33km en 3h en un marathon en sub4h pour la faire ralentir un peu.. Elle ne semble pas contre mais ça va avance toujours en 5’15/km 5’20/km. On continue tranquillement : 10km en 52’26 », on profite bien du ravito très varié : félicitations à l’organisation !

On passe le semi en 1h51’10 » tout va bien excepté le premier kilomètre qui a chaque fois nous amène vent de face en faux plat montant.
J’essaye d’écouter la moindre douleur « hors fatigue » de mon corps pour ne pas me mettre dans le rouge. Elsa commence à lutter un peu, elle n’est trop habitué à la distance. On passe le 25ième et on décide de marcher un peu pendant le faux plat. A la reprise, je sens une petite point dans la cuisse, rien de grave mais à suivre.. On fait la même chose au tour suivant et idem. Je pense lui donner la montre au 30ième pour lui laisser finir son objectif et finalement arrivé au 29ième (2h36), elle me devance, elle est à bout. On marche jusqu’au 30ième, on passe en 2h47’20 ». On boucle finalement un dernier tour en marchant avant de « jeter l’éponge ».

Un total de 31km à la montre en 2h58′ et 16 tours pour finir la semaine, une belle sortie même si je ne fais pas exactement ce que j’avais prévu : je suis entier et très content d’avoir réussi cette enchainement! Maintenant, va falloir tester les 75km d’un seul coup 😉

Autre point, je suis assez étonné de la capacité de récupération de mon corps. Je me souviens de mon dernier marathon où le lendemain, il m’était impossible de monter le moindre escalier et aujourd’hui après ce doublé, mon corps réponds présent : fatigué mais je sais marcher normalement et même trottiner (50mètres)

Le résumé  de la semaine:

Type

Distance

Durée

Dénivelé

Running  88,2km 9h8′  D+ 250 m (1/20 de la Transvulcania)

Place au repos « actif » pour bien préparer 2014

4 comments

  1. T’enchaînes les courses horaires comme ça toi? Et tout va bien.
    Toujours fan du tableau du dénivelé. 😀
    Félicitations tu as bien couru! Tu as bien mérité café et ravitos!

    1. Effectivement mon corps l’a plutôt bien pris! Une bonne gestion, je suppose !
      Ce qui est bien avec les courses horaires, c’est que généralement la limite c’est toi-même: tu t’arrêtes quand tu veux, en plus la ligne d’arrivée n’est jamais bien loin (600m ou 2km) et ça permet d’aller facilement exploré de nouvelles frontières : en 6h ou 24h on a le temps d’en faire des choses !
      En parlant du tableau : la Transvulcania s’est gagné en moins de 7h en 2013 et je fais même pas ça sur plat !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *