Suunto, le dessous des montres

Au programme : un petit tour chez Suunto

Vous connaissez tous Suunto pour ses montres GPS mais ce n’est pas par là qu’a commencé l’aventure, c’est autour d’une boussole, à bain d’huile plus précisément. Ils se sont ensuite lancés dans la plongée où ils sont aujourd’hui numéro un dans le domaine, puis dans la montre outdoor, la montre connectée par radio avec Microsoft en 2004 (un bide) et enfin la montre de performance avec la gamme Ambit en 2012 qui est le succès que vous connaissez tous. Toutes ces montres ont un point commun, elles sont faites par des passionnés pour des passionnés !

Des passionnés

Nous avons pu rencontrer pas mal de gens pendant ces 2 jours.

Markus, product manager de la gamme « performance » (Ambit, Spartan) est triathlète et pas mauvais en plus: champion de Finlande sur IronMan en 2013, 9h20 sur la discipline ! Un solide bonhomme qui ne court pas de trail et pourtant il a été très agile dans le parc de Nuuksio !
Hannele, responsable marketing, a été notre hôte pour ces 2 jours chez Suunto, elle fait du swimrun : facile dans un pays qui compte plus de 180000 lacs !
Puis il y a eu Janne, qui est aussi triathlète, déjà 2 IronMan cette année : Afrique du sud en 9h55 et Autriche en 9h30 pile poil. Il arborait d’ailleurs fièrement son t-shirt de finisher de celui de Vichy avec une Ambit à chaque poignet. Janne est le master mind derrière Movescount, il nous a présenté les nouveautés de la dernière mouture et celles à venir : un bel outil pour suivre de près ses performances, son état de forme et sa progression !
Ewa, outdoor addict, nous a ensuite parlé des différents tests qui ont été menés pour la conception de la Traverse Alpha et notamment le calibrage des armes à feu pour l’auto-détection de tir, grand succès chez les chasseurs américains, une innovation qui nous a tous laissés un peu bouches bée. Il n’y a pas que dans la montre que Suunto innove encore comme nous l’a montré Henrik en nous présentant les dernières boussoles de la marque spécialement conçues pour la course d’orientation ! Enfin Tomi, touche à tout en matière de sport et designer pour les montres de plongée, nous a présenté ce qui va suivre !

Vous l’aurez compris, de près ou de loin ceux qui se cachent derrière vos montres sont aussi de fervents utilisateurs de celles-ci !

Du design à l’usine

Pour devenir la marque que l’on connait aujourd’hui, Suunto semble s’appuyer sur une dualité dans sa conception entre la sophistication et un produit brut à la fois raffiné et aussi prêt à vivre dans les situations les plus extrêmes toujours en essayant d’obtenir le meilleur produit.

Comme dans beaucoup d’entreprises, le lancement d’un produit se fait pour compléter un manque sur le marché et avec une volonté de le combler, pas de différence chez Suunto !

de l’impression 3D au premier proto

Une fois les premiers dessins 3D réalisés, une série de pièces en impressions 3D est produite pour pouvoir ressentir le produit. Il y a ensuite de nombreuses interactions entre le designer et le mécanicien qui intègre tous les éléments à l’intérieur de la montre. Ces itérations ont pour but de trouver le meilleur compromis entre le travail de chacun. Au-delà d’avoir un produit qui fonctionne, il faut avoir un produit fabricable : il est donc nécessaire que ces 2 corps de métier connaissent la réalité de la fabrication pour atteindre cet objectif. Il faut entre 6 mois et 2 ans pour avoir une pièce quasiment finie niveau design et mécanique.
Viens ensuite le choix des matériaux et coloris dans un portofolio déjà existant, ce choix est principalement basé sur la population visée : rose pour les filles, bleu pour les garçons : SO OBVIOUS 😉 !

Visite du site de production
Visite du site de production

La dernière étape est la fabrication : 6 lots sont produits du prototype à la version série où tout doit être parfait ! J’ai eu l’occasion de pouvoir suivre cette étape de plus près et pour l’ingénieur que je suis c’est toujours un plaisir de mettre un pied dans l’usine qui gronde. Bon là pour le coup c’est plutôt calme mais ça envoie des montres ! En quelques chiffres, ça donne :

  • 4 minutes pour assembler une Ambit avec 3 personnes, 20 minutes pour une personne seule.
  • Entre 8 000 à 10 000 montres par semaine et un peu moins de 30000 produits toutes gammes confondues (sport, plongée, boussoles)

Et vous voilà avec votre belle montre au poignet !

L'usine
L’usine

Cet article c’est un peu mon kiff d’ingénieur en conception ! 

Merci à Franck de nous avoir permis de découvrir ce monde de l’horlogerie vu de l’intérieur !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *