[Test] Skins K-Proprium : le collant avec K-Tape intégré

Au programme: un collant avec du K-Tape intégré

Pour 2017, Skins, la marque spécialisée dans la compression, lance un tout nouveau collant équipé d’une nouvelle technologie, sous le nom de K-Proprium. Limité à 10 000 exemplaires, ce collant vise à repousser vos limites !

La conception

Les détails du genou

Ce nouveau collant Skins K-Proprium combine la fameuse compression de la marque : Dynamic Gradient Compression avec des bandes de maintien local qui ressemble aux bandes Kinesiologie (K-Tape). Ces bandes sont directement intégrées dans le collant et suivent le mouvement des muscles dans toutes les situations. Cela contribue à la proprioception surtout en cas de fatigue.

Les détails

Un mot d’ordre : le maintien

Commençons par le haut, la ceinture tient bien les abdos sans pour autant limiter le mouvement. Au niveau de la cuisse, les bandes enveloppent bien la fesse pour se prolonger jusqu’au genou ce qui vous galbera parfaitement le popotin pour vous faire un petit cul d’enfer. Et pour finir sous votre mollet, une forme de U qui supporte le muscle gastrocnémien.

Skins nous vend aussi de la réduction de fatigue par activation des récepteurs des adducteurs et quadriceps et limitation des vibrations par le maintien. S’il y a un spécialiste de la fatigue neuromusculaire dans la salle, qu’il se lève et me donne son avis sur le maintien et son effet sur la fatigue. De ma connaissance du sujet, cela entraine une modification forte de la foulée : réduction de l’amplitude, augmentation de la fréquence, perte de flexion au niveau de la cheville, perte de force des extenseurs au niveau du genou, mais aussi de tous les muscles impliqués dans la flexion plantaire (muscles soléaire,  gastrocnémien (Giandolini et al, Fatigue associated with prolonged graded running, 2016). La stratégie de Skins de soutenir ces zones semble donc intéressante dans cet objectif !

Style Blogueuse Mode inavoué

Je suis un peu déçu que Skins n’est pas lancé d’études scientifiques plus poussées sur ce collant comme ils en ont l’habitude  (même si on peut souvent mitiger les résultats)

L’enfilage

Le sport commence ici ! Les bandes de maintien sont assez peu extensibles et « collantes » un peu comme de la gomme, car composé en majorité d’élasthanes. Il n’est pas facile de faire passer mes gros muscles et surtout les talons ! Après 3, 4 essais on trouve la technique en faisant tout passer d’un coup au niveau de la cheville. Ca prend un peu plus de temps que d’habitude, il faut mettre les zones aux bonnes endroits ! En tout cas, c’est sur on va être bien maintenu quand on voit ça !

Le ressenti

Savoir donner de sa personne pour essayer un produit

Une fois enfilé, bon j’ai un peu l’impression de ressembler à une blogueuse mode avec ce motif plutôt moderne qui change du noir monotone.

Comme la plupart des produits SKINS, le collant se fait vite oublier. C’est très confort ! Malgré les bandes de maintien, cela ne limite pas le mouvement et on court très facilement avec.

En ce temps hivernal, le collant est plutôt « léger », ça caille un peu, mais il sera très agréable quand les températures remonteront un peu !

J’ai le collant depuis 1 mois et demi, mais je ne l’ai pas testé sur des sorties de plus de 15km, je ne peux donc rien vous dire sur l’aspect gain sur la fatigue. Mais il fera partie de mon équipement dans les prochaines semaines, alors que je vais commencer à recharger la machine (avec une petite gêne au genou en plus).

En tout cas, le collant semble résistant, avec le verglas je me suis fait une belle gamelle avec une égratignure sur le genou et le collant n’a strictement rien ( à part une tache de sang). Même après les quelques lavages, les bandes n’ont pas perdu de leurs maintiens.

Je reviendrai vous parler de mes sensations sur sorties longues.

Merci à Tito pour les photos 😉 

Le Pistol Challenge ou le test inutile.

Quand Skins m’a contacté pour son nouveau collant K-Proprium, en me disant que  j’allais mieux tenir, moins ressentir la fatigue, j’ai cru qu’ils parlaient d’alcool et de mes fins de soirées difficiles. J’ai donc accepté leur challenge !

Pour montrer l’efficacité de son collant, Skins a laissé le Picole Challenge ! Et là clairement, le collant a montré ces preuves ! La Page 24 Brune a été descendue en 12 reprises contre 17 sans ! C’est incomparable !

Merci à Emilie pour cette idée 😉

Le premier qui réussit un vrai Picole Pistol Squat gagne une bière !

Pour découvrir le vrai challenge : le KProChallenge, avec des vraies Pistol Squats rendez-vous sur Instragram 

Le collant sera vendu au prix de 180€ ! Ce n’est pas donné (un peu comme toujours chez Skins) mais on se retrouve avec un produit de qualité qui peut apporter un plus comparé à un simple collant… Si vous avez 180€ à dépenser c’est soit ce collant, soit un collant à 50€ de 100mètres de K-Tape, ou encore 34 litres de Page 24 brune à vous de choisir !

Bien sûr le K-Pro ne se limite pas à la course à pied, bien au contraire vu le challenge proposé, on y voit une cible CrossFit, mais on peut la porter pour tous les sports d’endurance sollicitant les membres inférieurs (vélo, ski..).
Bref comme le dit la boite « This product is not for everyone »

Article sponsorisé, contenu rédigé librement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *