S17-21 : en mai, charges tes mollets !

Au programme : le dernier mois de préparation !

Mai signait la fin de la préparation pour la Trans’ju : 3 semaines d’effort et 2 semaines à relâcher les jambes avant l’événement.

Après la semaine à la Palma, le second moment fort de la préparation était les 3 jours dans le Cantal, chez Pas Après Pas : une belle région pour faire quelques bornes ! Bon ça sera un petit 56km en 3 jours en 3 fois 3h/3h30 à la cool. On a du faire sauter le Sancy vu la neige, on a eu le droit à 2 beaux traquenards de François : le premier pas de trace, obligez de débroussailler pour passer, le second de la neige, un bon paquet de neige à ne plus voir le chemin ! Mais au moins on était peinard ! TOP ! Ce fut aussi l’occasion de remonter le Puy de Dome et d’améliorer ma marque de 3′ ! Les jambes sont là !

Bref, on a kiffé l’Auvergne ! Un immense ci-mer à Pas Après Pas !

J’avais aussi une dernière sortie longue de prévu : 5h !! Hormis durant les randos, je n’ai pas couru aussi longtemps depuis.. depuis euh aout 2015 ! 😀

J’ai fait cette sortie autour des 25 bosses avec un premier tour en 2h25 et une découverte du Dénecourt 16 pour 14km de plus de 2h20 : 31Km en 4h45 ! Content tout roule à 3 semaines du jour J !

J’ai aussi enchainé 3 courses pour le plaisir (merci Herbert)

La Nocturne Perthoise – Perthes en Gatinais – 15km

J’étais juste venu manger quelques kilomètres supplémentaires pour finir cette semaine chargée. Et puis, il faisait bon, à l’échauffement les jambes répondaient bien alors je me suis lancé ! Les 2 premiers kilomètres sont plats, ça roule bien : 4’/km pile-poil et puis on attaque la première descente : j’allonge et ça réponds bien, je monte quelques concurrents ! TOP, je kiffe ! Après la descente première montée, j’y vais cool on est au 5ième. On sent l’entrainement, on remonte encore !

On retrouve la ville, et un rythme plus régulier. Ma position se stabilise jusqu’à la descente suivante où je remet un petit coup ! 10ième en un peu moins de 41′. Je me dis qu’il faut calmer un peu le jeu. Il reste 5km, je commence à avoir bien chaud ! Ca souffre aussi du temps orageux autour de moi. On tourne à 4’17/km de moyenne

Je profite du dernier ravito avant de repartir pour les 3 derniers kilomètres, une dernière côte, un dernier semblant de relance et voilà ! 24ième en 1h2’57 » !

Content de moi, la forme est bien là à 2 semaines de l’objectif ! J’espère ne pas avoir trop piocher maintenant, il faut récupérer !

La Portifon’trail – Fontaine le Port – 21,1km

Il faut récupérer mais pas trop quand même ! 😀

Changement total au lendemain de la Perthoise : on passe de 25°C à 13°C, du soleil à la pluie, du terrain sec à la boue ! C’est avec Elsa que j’ai prévu de faire la course. Ca va donc être simple : on reste derrière et on passe surtout pas devant.

IMG_7077On comprends vite ce qui nous attends aujourd’hui : de la boue, des flaques et encore de la boue ! Le parcours nous amène sur les hauteurs de la Seine, difficile de profiter avec la météo du jour mais ça semble pas mal. On rejoint ensuite la foret de Barbeau pour une boucle de 10 bornes méga boueuse avec quelques rus à franchir en évitant de pas tomber à l’eau. Je m’amuse bien et mes nouvelles Vazee Summit gèrent très bien !

On nous annonce qu’Elsa est 2ième féminine avec 3′ de retard et 2′ d’avance, ça va il reste 5km ça va le faire !

Elle m’épate à chaque fois avec sa régularité : premier 10km en 55′ deuxième en 54′ !

On revient en ville, encore un petit single entre les maisons, un petit slalom en mode cross et voilà la ligne 2 heures et 5 secondes !

La douche du traileur ! #mud #PortifonTrail #TeamUR

Une vidéo publiée par Jean-François (@lacaveajaife) le

La Buissonnière – Vaux le Pénil – 17,5km

Dernier course du programme ! Je voulais faire une sorte de petite SL avec un peu de rythme. Le rythme fut facile à trouver avec Elsa : au moins aussi rapide qu’en 2015 ! Madame a un titre à conserver !

Vous avez déja couru dans une flaque de 17,5km ? C’est a peu près ce à quoi nous avons eu droit samedi soir. Apres l’orage de l’aprem, le soleil avait reussi à s’installer mais pas sur le chemin : départ autour du stade détrempé, et une bonne dizaine de km avec de l’eau au dessus des chevilles !
La premiere boucle est commune avec le 7,5km. Elsa est annoncée 3ième dans les derniers kilomètres de la boucle. On voit rapidement que les 2 premières sont en train de jouer la victoire du 7,5..
La voie est donc libre pour la seconde boucle ! Je fais une petite pause au 10ieme pour dire bonjour à nos supporters du jour avant de repartir chercher Elsa en tirant un peu sur les guiboles.
On attaque la nouvelle petite boucle du parcours entre quelques rochers, Bleau style, avant de revenir en ville et un dernier tour du parc. On franchit la ligne en 25 et 26ème position en 1h26’25 !
Content en mai j’aurais dépassé les 200km à pied (un peu plus de 230km)
Rendez vous le week-end prochain pour la TransJu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *