[Brevet] Movesense ou le capteur à tout faire

Au programme : Un capteur à tout faire chez Suunto

Cet article ne présage pas des futures sorties de la marque, il n’est issu que de mon analyse d’un brevet déposé par la marque et reflète potentiellement les activités des concepteurs.

Les informations présentées dans cet article proviennent des demandes de brevet US2016375305A1 déposé par Suunto Oy.

La marque finlandaise a lancé en ce début d’année un nouveau concept : Movesense ! Un capteur à disposition des développeurs pour créer leurs applis comme ils le souhaitent !
Ce concept est protégé par un paquet de brevets : US 13/071,624, US 13/832,049, US 13/832,598, US 13/917,668, US 13/397,872, US 8,386,009, US 8,750,959, US 8,814,574, US 8,886,281, US 14/585,255 et US 15/189,051 mais je vais juste m’intéresser à un seul principalement le dernier.

Le problème que je cherche à résoudre Suunto dans ce brevet est le manque de capacité pour un système électronique de gérer plusieurs capteurs sur des positions variables du corps ou sur un objet ! En effet, le capteur est généralement soit sur une ceinture, soit dans une chaussure mais son utilisation est très spécifique et en plus ce n’est pas le même qui peut remplir les 2 fonctions.

Le projet

L’objectif de Suunto est donc d’avoir une solution générique qui peut avoir une infinité d’applications.

Le principe est simple : un capteur avec un élément de communication sans fil et comme unité de posttraitement votre téléphone ou votre montre.. Dans le cas particulier de Movesense ça sera votre téléphone (iOS dans un premier temps puis Android), car il n’est pas prévu aujourd’hui la possibilité de développer d’application pour les montres de Suunto de dernière génération (Spartan..). L’intérêt pour les développeurs est donc là, dans la mise au point de l’application, cette ‘recette’ qui transformera les données du capteur en données utiles en fonction du sport (pour lequel l’appli a été conçue)

Le module est générique dans le sens où il peut être fixé à n’importe quel accessoire et c’est l’appli de posttraitement qui traduit le signal reçu.
Dans la panoplie d’accessoire, Suunto cite les classiques ceintures ou vêtements mais aussi raquette, club de golf, batte, vélo, skate, skis et dans la gamme de capteurs on a cardio, accéléromètre, GPS, capteur de puissance.. En vrai le capteur Movesense ne comporte « que » un combo accéléromètre, gyroscope soit de quoi capter les mouvements sur 9 axes, un magnétomètre (une boussole en gros) et un thermomètre..

Le plus du brevet est la capacité de transformer la fonction du module et d’en grouper plusieurs ! Le matin vous partez nager : un module sert de capteur FC et un autre de compteur de mouvements, le soir vous rentrez en vélo du boulot et le même module fixé au pédalier détermine votre fréquence de pédalage ou votre vitesse pendant que l’autre mesure toujours votre FC..

Conclusion

Avec Movesense, Suunto se positionne ici comme un « incubateur » de futurs projets autour du sport, un beau projet intéressant même si personnellement, je pense qu’un accès au développement d’applis pour les montres Suunto offre plus de possibilités dans certains domaines(GPS..),

Au passage si quelqu’un a envie de coder j’ai bien quelques idées pour utiliser Movesense ou des données « Movescount » 😉

Les 50 premiers développeurs a proposé un projet sur le site de Movesense auront un kit gratuitement en bêta, on verra surement apparaitre des projets qui offrent de nouvelles informations autour de la course à pied ou d’autres sports mais la question de la commercialisation des ces futurs développements se posera vite 😉 Pour en savoir plus, c’est par là. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *